Livres | In My Mailbox #6 – Octobre 2014

Livres | In My Mailbox #6 – Octobre 2014

Connaissez-vous ces magasins démoniaques dans lesquels vous pouvez acheter des livres en occasion à moins de 5 € ? à 1 € seulement ? Si le nom de Gilbert Joseph vous dit forcément quelque chose, peut-être avez-vous entendu parler également de Book Off.

BookoffPrésents à Opéra, Faubourg Saint Antoine et Quatre Septembre, Book Off est spécialisé dans la vente de produits culturels en occasion, avec des prix imbattables allant du symbolique 1€ à une 10€ d’euros pour les livres grands formats et les DVD. Bien sûr, il y a aussi d’autres coffrets, jeux vidéos, beaux livres qui peuvent coûter au-delà, mais vis-à-vis de leurs prix d’origine, vous faîtes déjà de sacrés affaires. Ce principe venu tout droit du Japon fait de sacrés heureux parmi les lecteurs fauchés ou ceux qui ne veulent tout simplement pas mettre 20 € pour un livre. Pour ceux qui lisent modérément, c’est une raison supplémentaire de lire de temps en temps, surtout si ça ne coûte pas cher !

Personnellement, c’est là où je craque le plus…

Bref, tout ça pour dire que j’y suis allée pour y récupérer des classiques dans le cadre de mes études, et en suis ressortie avec des livres imprévus au programme. Un vrai craquage ! De fait, afin de ne pas rendre ce billet interminable, je ne m’attacherais pas à commenter chaque livre choisi.

Mais si un livre en particulier vous intéresse, si vous l’avez lu et que vous voulez en parler, n’hésitez pas à répondre en commentaires !

Au menu du jour (sans les livres faisant partie de la Mission Lettres Modernes qui seront intégrés à la page réservée à cette effet) :

octobre


Diablement, les occasions de BOOK OFF

Objectif livres jeunesses : Les livres marqués (OJ) sont dans le cadre d’un projet d’ajouter à ce blog une catégorie spéciale jeunesses/enfants/adolescences/jeunes adultes où je proposerais des lectures par tranche d’âge, afin de faire découvrir, ou redécouvrir certains livres jeunesses actuels ou oubliés.

Ce parfait ciel bleu

Ce parfait ciel bleu de Xavier de Moulins, aux éditions Au diable vauvert, 2012, Jeunesse, Contemporain (OJ)

« Mouna m’a piqué une cigarette et fume la fenêtre ouverte. Elle me fait signe de la suivre sur le balcon. Elle a l’air d’une reine dans sa robe de chambre un peu grande. C’est une soirée douce de printemps. Elle me demande sans me regarder : ‘J’aimerais que tu m’emmènes voir la mer. Ce sera peut-être pour moi la dernière fois.‘ « 

Terre Noire

Terre Noire, T1 : Les exilés du star de Michel Honaker, aux éditions Flammarion, 2009, jeunesse, historique (OJ)

 » ‘ Monsieur Tchakarov, sachez que vos crimes doivent être châtiés. Nous ne désirons plus votre présence sur la terre de Russie. Vous devrez partir sans espoir de retour. Vos œuvres seront retirées de l’affiche. Votre nom ne sera plus publié, ni prononcé. Vous n’êtes plus un sujet d’exemple, mais de honte.’ 1887. ST PETERSBOURG. »

Le World Shaker

Le World Shaker de Richard Harland, aux éditions Helium, 2010, jeunesse, steampunk (OJ)

« Le jeune Col Porpentine apprend qu’à sa majorité il sera appelé à succéder à son grand-père aux commandes, du Worldshaker, un gigantesque navire-monde à vapeur sur lequel il vit depuis toujours. Quelle fierté de se retrouver à la tête de cette société, où tout lui semble harmonie et respect des autres ! C’est alors que la jeune Riff fait irruption dans sa vie et le supplie de ne pas la livrer aux autorités. Elle s’est échappée des cales du vaisseau et fait partie de la classe de Immondes, contrainte d’alimenter en charbon, sans relâche, les insatiables machines du Worldshaker.« 

Sublutetia

Sublutetia, T1 : La révolte de Hutan d’Eric Senabre, aux éditions Didier Jeunesse, Jeunesse, Aventure (OJ)

« Avant cette sortie de classe, Keren et Nathan ne se connaissaient pas vraiment. Séparés de leur groupe, ils se retrouvent seuls dans le métro. Perdus puis traqués, ils s’enfoncent dans les profondeurs de Paris, au coeur d’un monde qu’ils n’auraient jamais dû découvrir…« 

Le vente du crocodile

Le ventre du Crocodile de Michael, aux éditions Dapper Littérature, Jeunesse, Société (OJ)

« Certains rêves prennent des voies étranges pour devenir réalité. Celui de Seraki Mandini, un jeune garçon de Soweto, est sur le point de se concrétiser. Engagé de manière presque fortuite dans une troupe qui répète une comédie musicale, il peut enfin envisager la vie différemment, loin des crocodiles de son quartier, et surtout espérer gagner de l’argent pour sortir son frère Phakane de prison. Mais qui dit rêve dit aussi cauchemar, l’un pouvant cacher l’autre, et les crocodiles, à Broadway comme à Soweto, ayant toujours le ventre pourri…« 

Contes d'excalibur

Contes d’excalibur d’Alain Demouzon, aux éditions La table ronde, 1993, Jeunesse, Conte (OJ)

« Un soir après la classe, Corentin trouve sur sa route un chevalier errant, surgi de la nuit des temps, qui lui confie une mission: retrouver Excalibur et restaurer le royaume de la Table Ronde. Le voici parti vers ces temps enchantés, bientôt rejoint par son amie Clotilde, devenue fée de Brocéliande… »

Ceux qui rêvaient de la lune

Ceux qui rêvaient de la lune de Philippe Nessmann, aux éditions Flammarion, 2009, Jeunesse, Historique (OJ)

Dans les années 1960, des hommes d’exception transforment un rêve en réalité : aller sur la Lune. L’un d’eux, Jim Lovell, participe aux tout premiers voyages. La mission Apollo 8 se passe bien : il en revient célèbre. L’angoissante mission Apollo 13, qui vire au désastre, fera de lui un héros.

Conte d'amour un soir de pluie

Conte d’amour un soir de pluie de Nguyên Huy Thiêp, aux éditions l’aube, 1999, Recueil, conte, jeunesse (OJ)

« Bac Ky Sinh chantait avec simplicité, comme on parle. Je n’ai jamais entendu quelqu’un chanter de cette façon : sans artifice et sans effort, d’une voix indiciblement douce quand il s’agissait de souligner le sens d’un mot ou de faire vibrer une note ; une voix qui raconte sans trémolos et sans apitoiement les meurtrissures du coeur, les incertitudes de l’âme, où s’exhalent tour à tour la plainte de la solitude et l’impatience du désir ; une voix pleine, sans cesse sur le point de se briser telle une eau dans un réciptient trop étroit, une voix d’où les mots tombent comme du miel. »

Flash Forward

Flashforward de Robert J. Sawyer, aux éditions Milady, 2010, science fiction

« L’espace de quelques minutes, l’humanité a perdu conscience.
Durant ce laps de temps, chacun a eu un aperçu fugitif de son avenir vingt ans plus tard. Quand le monde s’éveille de nouveau, plus rien n’est comme avant : le black-out a causé des milliers de morts et de blessés. Plus encore : ces visions ont bouleversé les esprits à jamais.
Et vous, qu’avez-vous vu ? »


Sauvagement, les occasions de Gilbert Joseph

Miss Peregrine T1

Miss Peregrine’s home for peculiar children T1 de Ransom Riggs, aux éditions Quirk, 2011, Fantastique, Jeunesse (pour le Challenge Read In English)

« Jacob est un ado comme les autres, excepté qu’il se pose des questions sur son mystérieux grand-père. Quelles sont ces étranges photos d’enfants qu’il lui montrait quand il était petit ? Les histoires qu’il lui contait sur eux étaient-elles vraies? Et pourquoi disparaissait-il aussi souvent ?
Tout s’accélère le jour où il le retrouve blessé dans son jardin. Jacob a vu des monstres, il en est sûr, et personne ne veut le croire. Il ne lui reste qu’à suivre les dernières instructions qu’a murmuré son grand-père avant de rendre son dernier souffle…
 »

Miss Peregrine T2

Miss Peregrine’s Peculiar Children T2: Hollow City de Ransom Riggs, aux éditions Quirk, 2014, Fantastique, Jeunesse (pour le Challenge Read In English)

« Jacob et les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l’attaque des Estres, des âmes damnées, sur l’île Cainholm. Les voilà donc livrés à eux-mêmes ! Après avoir essuyé une tempête entre Cainholm et le continent, Jacob et ses amis s’échouent sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940, alors que la Seconde Guerre Mondiale fait rage. Entre fuir des Estres déguisés en soldats, des rencontres avec des animaux singuliers, et la recherche de la dernière Ombrune en liberté afin de redonner à la directrice de l’orphelinat sa forme humaine, cette deuxième aventure de la série s’annonce palpitante et pleine de frissons ! »

Autre Monde T1

Autre monde T1 : L’alliance des Trois de Maxime Chattam, aux éditions Le livre de poche, 2008, Fantastique, Jeunesse

« Personne ne l’a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l’obscurité et l’effroi. D’étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, à la recherche de leurs proies, qu’ils tuent ou transforment… Après leur passage, Matt et Tobias se retrouvent sur une Terre ravagée, différente. Désormais seuls, ils vont devoir s’organiser. Pour comprendre. Pour survivre… à cet Autre-Monde. »

Do androids dream of electric sheep

Do Androids Dream of Electric Sheep ? de Philip K. Dick, aux éditions Phoenix, 2012, Science fiction (pour le Challenge Read In English)

« Sur terre, quelques temps après l’holocauste nucléaire : les espèces animales ont quasiment disparues et certains humains, dit « spéciaux », se sont mis à muter, voire à régresser. Rick Deckard est chasseur de prime. Il est chargé de démasquer et d’éliminer des Andys, des androïdes dont le séjour sur terre est illégal. Mais leur perfection est telle qu’il est quasiment impossible de les différencier des humains. Ils pourraient d’ailleurs être bien plus nombreux que prévu. Au point que Deckard finira par se demander s’il n’est pas lui-même une création artificielle dont les souvenirs auraient été implantés.Mais alors qu’est-ce qui différencie les humains des androïdes ? Peut-être cette capacité à utiliser la « boite à empathie », qui les plonge dans le corps perpétuellement meurtri de Wilbur Mercer. Mercer qui pourrait bien s’avérer être un usurpateur… »

Neverwhere

Neverwhere de Neil Gaiman, aux éditions Harper Fiction, 2014, Fantasy (pour le Challenge Read In English)

« Richard Mayhew vit à Londres une vie sans histoire, travaille dans un bureau, s’apprête à se marier, lorsqu’il sauve la vie de Porte, une jeune fille qui a le don de savoir ouvrir tout ce qui peut s’ouvrir. Cet évènement fait basculer sa vie. Sa fiancée le quitte, ses proches ne le voient plus, sa vie semble n’avoir jamais existé.
Il découvre alors qu’il existe un Londres d’En Bas, souterrain, peuplé de mendiants qui parlent aux rats, et de toute une société féodale et magique. Il décide de suivre Porte à la recherche des assassins de son père, dans l’espoir de trouver un moyen de reprendre une vie normale. »

stardust

Stardust de Neil Gaiman, aux éditions Harper Fiction, 2007, Fantasy (pour le Challenge Read In English)

« D’un côté, il y a Wall, paisible village niché au sein d’une calme forêt anglaise. De l’autre, le Pays des Fées, univers d’enchantements, de sorcières, de licornes et de princes sanguinaires. Entre les deux, il y a le mur, l’infranchissable et épaisse muraille qui ceint le hameau et le sépare de Féerie. Infranchissable ? Pas tout à fait, puisque tous les neuf ans s’ouvre la Foire des Fées qui, durant un jour et une nuit, permet aux deux mondes de se rencontrer. Dans certaines circonstances, cependant, attendre si longtemps pour pénétrer en Féerie est impossible. Car quand on s’appelle Tristran Thorn et que l’on a promis à sa belle l’étoile filante tombée du firmament de l’autre côté du Mur, aucun obstacle ne saurait s’élever contre l’amour… »

Interworld

Interworld de Neil gaiman et Michel Reaves, aux éditions Harper Teen, 2007, Fantasy, Jeunesse (pour le Challenge Read In English)

« Lors d’une course d’orientation, Joey, lycéen ordinaire, perd ses coéquipiers dans un épais brouillard avant d’avoir atteint le point de ralliement. Lorsque la nappe brumeuse se dissipe, Joey se rend compte qu’il a basculé dans une autre dimension, où l’enseigne McDo est vert et jaune, et où la personne qui ressemble à sa mère ne l’est pas. Il comprend alors qu’il fait partie des quelques élus détenant le pouvoir de voyager à travers des univers parallèles, ce qui n’est pas sans poser certains problèmes.
Dans cet Entremonde composé de plus de trois millions de planètes, il se retrouve au beau milieu d’une guerre entre deux puissances de forces comparables : d’un côté un empire basé sur les sciences, de l’autre un royaume où la magie règne en maître. Ces deux parties ont un point commun : elles sont bien décidées à empêcher Joey de continuer à voyager d’un monde à l’autre. Pour maintenir l’équilibre entre ces deux forces et lutter contre leur volonté de conquérir l’ensemble des dimensions et de tout détruire, le jeune garçon devra s’engager dans une armée composée de combattants identiques à lui-même, des Joeys venus de dimensions différentes. Notre héros devra apprendre à vivre dans ce nouvel univers, et affronter les grands maîtres de la magie : Sire Lamechien et Madame Indigo.
 »


Craquage, les neufs

la métamorphose

La Métamorphose de Franz Kafka, aux éditions Les Classiques de Poche, 1989, fantastique, Nouvelle

« Lorsque Gregor Samsa s’éveille, un matin, après des rêves agités, il est bel et bien métamorphosé. Doté d’une épaisse carapace d’où s’échappent de pitoyables petites pattes ! Lugubre cocasserie ? Hélas, ultime défense contre ceux qui, certes, ne sont pas des monstres mais de vulgaires parasites… Les siens. Père, mère, soeur, dont l’ambition est de l’éliminer après avoir contribué à l’étouffer… Ici, un homme se transforme en coléoptère monstrueux, là, un engin pervers tue avec application… Dans la colonie pénitentiaire, c’est l’expérimentation en direct. Une machine infernale s’acharne sur un soldat soumis. Une machinerie hors pair, digne d’un inventeur à l’imagination torturée ! »

the maze runner book 1

The Maze Runner T1 de James Dashner, aux éditions Chicken House, 2014, Jeunesse, Dystopie, Science Fiction (pour le Challenge Read In English)

« Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d’enfants. Il s’agit d’une ferme située au centre d’un labyrinthe peuplé de monstres d’acier terrifiants. Les ados n’ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu’ils font là. Ils n’ont qu’un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les « coureurs » parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu’il veut être coureur et résoudre l’énigme du labyrinthe. »


Et voilà, vous savez tout. Je plaide largement coupable, quand bien même la plupart sont en occasion !

Une réaction au sujet de « Livres | In My Mailbox #6 – Octobre 2014 »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :