Bilan·Bilans Mensuels

Lecture | Mois d'Octobre 2014

octobreNous sommes arrivés à l’heure du bilan, chers lecteurs ! Comme vous le savez, à l’occasion du challenge annuel Read in English 2014-15, je me suis lancée dans mon tout premier mois marathon où j’étais sensée ne lire qu’en anglais (sauf les œuvres dessinées). Bien sûr, ça n’a pas été exclusif étant donné que j’ai eu également à lire des livres francophones dans le cadre de mes études. Mais, du coup, ce sera un bilan assez chargé ce mois-ci !

Au menu :

  • The Maze Runner #1 (L’épreuve, T1 : Le labyrinthe) de James Dashner – 7/10Ma chronique
  • The Mortal Instruments #2 City of Ashes de Cassandra Clare – 7/10 – Ma chronique
  • The 100 #1 de Morgan Kass – 3/10Ma chronique
  • La chanson de Roland (Anonyme) – 5/10
  • Bérénice de Jean Racine – 9/10
  • Le Trop Grand Vide d’Alphonse Tabouret de Sibylline, Jérôme d’Aviau, Capucine – 8/10Ma chronique
  • Tamara Drewe de Posy Simmonds – 6/10
  • La Princesse des Glaces de Léonie Bischoff et de Olivier Bocquet – 7/10
  • Undercurrent de Tetsuya Toyoda
  • Pilules bleues de Frederik Peeters – 8/10Ma chronique
  • Passeur d’âmes de Golo Zhao – 6/10Ma chronique
  • Avengers Earth Mightiest Heroes de Casey, Collins et Rosado – 6/10Ma chronique


City of Ashes - Mortal instruments 2The Mortal Instruments #2 City of Ashes de Cassandra Clare – 7/10 – Ma chronique (marathon : All In English October / Read in English 2014-15 / décompte : 1)

Conclusion de lecture : Après ma surprise du premier tome, je suis toujours aussi enthousiaste en terminant celui-ci. En se concentrant sur le personnage de Jace, on a l’occasion d’avoir une meilleure vue sur la psychologie de ce dernier qui, de fait, l’éloigne clairement des stéréotypes auxquels il était un peu enfermé dans le premier tome. On retrouve Simon au meilleur de sa forme, et l’effacement de Clary est très bien trouvée.Cela montre à quel point elle doit lutter pour faire sa place et s’imposer dans ce groupe qui décide décide pour elle de l’éloigner de tout danger. C’est un rappel bienvenu : malgré ses particularités, elle n’en reste pas moins une adolescente de 16/17 ans qui ne peut qu’être dépassée par cet univers nouveau et dangereux. J’ai hâte de lire la suite !


The 100

The 100 #1 de Morgan Kass – 3/10Ma chronique (marathon : All In English October / Read in English 2014-15 / décompte : 2)

Conclusion de lecture : Je n’ai quasiment rien aimé de ce livre à l’exception du pitch et du développement qui laissait présager. Découvert tout d’abord à travers la série télévisée (sortie en parallèle du livre), j’ai été très surprise de constater que ce premier tome ne se cantonne qu’au tout premier épisode. D’un point de vue d’un épisode, il s’y passe plein de choses, suffisamment en tout cas pour nous introduire à l’univers et nous intriguer. Mais, considéré un livre de plus de 300 pages, on s’ennuie ferme. L’histoire tourne en rond alors même qu’elle jongle entre les points de vue. Entre les Marys Sues et les Garys Sues, il est surtout exaspérant de voir que les seules questions que ces adolescents, dans une situation critique où leurs vies sont en jeu, ne pensent qu’à la personne qu’ils voudraient bien se faire ou non… Je n’ai donc absolument pas aimé cette lecture, que j’ai terminée principalement pour le challenge…


the maze runner book 1

The Maze Runner #1 (L’épreuve, T1 : Le labyrinthe) de James Dashner – 7/10Ma chronique (marathon : All In English October / Read in English 2014-15 / décompte : 3)

Conclusion de lecture : Malgré quelques défauts de construction de personnages, un style d’écriture assez banal, et des réflexions un peu répétitives, le premier tome de The Maze Runner est un véritable tourne page. Il faut dire que l’auteur maîtrise les cliffhanger, imposant un rythme de lecture effréné alors même, qu’en réalité, il prend son temps pour poser son intrigue et faire évoluer les événements. Sa plume n’est certes pas belle, mais elle n’en reste pas moins fluide, efficace dans ce sens. J’ai bien aimé l’univers du labyrinthe qui est anxiogène à souhait. Le microcosme est assez bien géré, même si j’aurais voulu le voir plus développé encore. Bref, c’est un premier tome prometteur qui m’a bien donné envie d’en faire une affaire à suivre !


la chanson de rolandLa chanson de Roland (Anonyme) – 5/10

Conclusion de lecture : Célèbre chanson de geste, La chanson de Roland fait partie de ces livres de littérature, de ces classiques littéraires, dont j’ai du mal à envisager faire une chronique constructive vous exprimant mes ressentis. Il faut dire que n’ayant pu y détacher un regard trop contemporain, je suis passée à côté de la beauté de cette oeuvre – pourtant sensible et réelle. Mais les thèmes, le ton, et surtout l’intolérance qui s’en dégagent ne m’ont pas forcément rendu la lecture aussi agréable que la qualité de l’œuvre le présageait. Poétique, certes, formateur, sans doute, ce texte est certainement à découvrir, surtout pour ceux aimant les histoires épiques.


Bérénice - Jean Racine

Bérénice de Jean Racine – 9/10

Conclusion de lecture : J’adore les tragédies, encore plus celles de Racine. Andromaque est un de mes livres de chevet, trônant au-dessus de tous mes coups de cœur théâtre. Il y a quelque chose de profondément beau, et ce n’est pas simplement dû à la plume de Racine (qui suffirait pourtant à elle-même), mais tout simplement j’ai chaque fois l’impression d’avoir vécu quelque chose d’intense. Bérénice, réputé par sa simplicité, ne s’en réveillée que plus belle et plus étonnante encore. A lire absolument !


avengers 1 et 2Avengers Earth Mightiest Heroes de Casey, Collins et Rosado – 6/10Ma chronique

Conclusion de lecture : Que ceux qui s’attendent à des combats titanesques détournent leur chemin. Dès le premier album, nous sommes détrompés : il raconte les débuts des Vengeurs, mais d’un point de vue plus administratif. L’action est évincée au profit des négociations hargneuses entre le gouvernement, l’armée et les autres organisations de défense. Si j’ai bien aimé le premier tome, j’ai beaucoup moins apprécié le second. Du coup, je reste sur un avis relativement mitigé.


Passeur d'âmePasseur d’âmes de Golo Zhao – 6/10Ma chronique

Conclusion de lecture : Petit bijou de douceur, de nostalgie, une ode à l’enfance et à la vie. Passeur d’âmes est la seconde œuvre que je découvre du dessinateur et je la trouve magnifique. Du point de vue esthétique, c’est une bédé qu’on voudrait exposer dans nos bibliothèques et qu’on feuillette avec plaisir. Cependant, du point de vue scénaristique, j’ai trouvé cet album très mignon, très doux et plein d’espoir, mais peut-être pas assez coloré, contrasté. C’est tout plein de bons sentiments, mais il manque le relief, la petite touche supplémentaire qui aurait rendu le récit aussi palpitant que les dessins sont gourmands.


Pilules bleues

 Pilules bleues de Frederik Peeters – 8/10Ma chronique

Conclusion de lecture : J’avais très envie de lire cette bédé depuis un certain temps, j’en entendais de fait beaucoup de bien. Il faut dire que les éloges sont justifiées : par un récit parfois poétique, parfois brute, parfois onirique, l’auteur parle du SIDA en toute simplicité, avec authenticité et sans chercher à dédramatiser sa situation qui parle d’elle-même. Une bédé qui aura le don de retourner les esprits, d’exposer le regard qu’on pose sur cette maladie, sur ceux qui en souffrent, sur leurs proches, et sur les autres. A lire absolument !


tamara drewe

 Tamara Drewe de Posy Simmonds – 6/10

Conclusion de lecture : Après avoir vu deux adaptations des œuvres de Posy Simmonds, il était donc temps que je me plonge sur celles-ci. Tamara Drewe est une bédé graphiquement très réussie. Le mélange strips et narration est personnellement ce que j’ai préféré du roman graphique – qui de fait porte bien son nom. Toutefois, je n’ai pas été aussi enthousiaste que je ne m’y attendais. C’est drôle, parfois brutal, mais l’ensemble est un peu trop « surfait ». Un peu trop caricaturaux, les personnages finissent cependant par nous intriguer et on se demande si tout cela va finir quelque part, ou bien perdurer dans un état, qui semble alors, des plus plats.


le trop grand vide d'alphonse tabouret

 Le Trop Grand Vide d’Alphonse Tabouret de Sibylline, Jérôme d’Aviau, Capucine – 8/10Ma chronique

Conclusion de lecture : c’est mon plus gros coup de cœur de ce mois. Une bédé déroutante, surprenante, poétique, chantante, qui nous entraîne à travers les aventures d’un petit machin qui découvre la vie, recherche la compagnie, et apprend à se construire. C’est une bédé miroir dans laquelle on retrouve un étrange reflet de notre propre intérieur. Une bédé qui vous fera questionner, qui vous fera rire, vous rendra nostalgique, et qui saura éveiller en vous l’âme d’enfant qui y sommeille encore. A dévorer, à offrir, à convoiter !


La princesse des glaces

 La Princesse des Glaces de Léonie Bischoff et de Olivier Bocquet – 7/10

Conclusion de lecture : Adaptée d’un thriller suédois, cette bédé est une bonne surprise (pour moi qui n’aime pas ce genre). Si j’ai d’abord été moyennement convaincue par le graphisme, celui-ci a fini par me charmer. L’atmosphère particulière, le rythme lent, et la façon dont l’intrigue est menée m’ont entraîné dans le mystère. Je me suis prêtée au jeu et ai mêlé mes réflexions avec celle de l’héroïne, qui a retrouvé son amie d’enfance assassinée dans sa baignoire. Je suis ravie de cette découverte qui m’a bien donné envie de lire le livre !


Undercurrent Undercurrent de Tetsuya Toyoda – 8/10

Conclusion de lecture : Un manga que j’ai dévoré – littéralement. Et pourtant, le rythme est lent et il ne s’y passe pas grand-chose. C’est une histoire anodine, que beaucoup d’autres ont racontées et vécues. Un mari disparaît, une femme est laissée derrière et doit se reconstruire. Certains en font des thrillers qui deviennent des bestsellers, et s’il y a bel et bien un détective privé, celui-ci n’intervient, finalement, que pour apporter des éléments de réponses qui aideront l’épouse à comprendre et avancer. J’ai aimé la pudeur du récit et même, quelque part, des dessins qui sont loin d’être chargés d’ombres et de gris. Des traits simples, mais efficaces, qui rendent réels les personnages et leurs émotions. Une très, très bonne lecture, un mangaka à découvrir !


Et ainsi nous arrivons à la fin de ce bilan livresque. Le premier, en réalité, à être publié dans les temps impartis ! Je suis très très satisfaite de ce mois, malgré une déception ou deux, mais en règle générale, j’ai été enthousiasmée par ma lecture. N’hésitez pas à piocher dedans et si vous avez la moindre question ou le moindre commentaire sur un de ces livres, laissez-les moi ci-dessous !

Un commentaire sur “Lecture | Mois d'Octobre 2014

Laisser un commentaire