Bilan·Bilans Mensuels

Lecture | Mois de Septembre 2014

Septembre

QUOI ? Encore un bilan ?

Et oui. Encore ! Mais que je vous rassure, c’est le dernier… avant quinze jours. En effet, j’ai enfin rattrapé tout mon retard et nous voici enfin à jour. Alors, en Septembre, je ne déroge pas à mon rythme : deux livres achevés, dont un très très grand coup de cœur. Mais c’est aussi un mois de découvertes en bandes dessinées, de très belles perles que je vous invite vivement à découvrir.

Au menu :

  • The Picture of Dorian Gray d’Oscar Wilde – 9/10Ma chronique
  • Nouvelles d’Amérique Centrale de Cécile Chabot – 6/10 Ma chronique
  • Dômu, Rêves d’enfants de Katsuhito Ôtomo – 6/10Ma chronique
  • Le chien gardien des étoiles, T2 : Enfances de Takashi Murakami- 7/10Ma chronique
  • De cape et de crocs, T3 : L’Archipel du Danger d’Ayroles & de Masbou – 7/10Ma chronique
  • L’entrevue de Manuel Fior – 6/10Ma chronique
  • Blacksad de Juan Diaz Canales & Juanjo Guarnido – 9/10Ma chronique
  • Les dormants de Jonathan Munoz – 7/10Ma chronique
  • Mamette, T1 : Anges & Pigeon et T2 : L’âge d’or de Nod – 7/10Ma chronique
  • Wolverine, Old Man Logan de Marc Millar & Steve McNiven – 6/10Ma chronique


theportraitThe Picture of Dorian Gray d’Oscar Wilde – 9/10Ma chronique

Conclusion de lecture : Ce livre me faisait envie depuis longtemps et que je voulais tenter dans sa langue originale. Cela n’a donc pas été toujours facile, mais j’ai beaucoup apprécié le style de l’auteur. L’histoire, quant à elle, est intense et complexe. Les thèmes de l’immortalité, de la beauté, de l’art, de la conscience et la notion du bien et du mal sont traités de telle manière qu’on engloutit le tout sans même s’apercevoir. Ce n’est pourtant pas une lecture que l’on peut déclamer avoir aimé tant elle fait objet de déplaisirs, car enfin nous suivons la métamorphose d’un homme en un monstre de cruauté et de vices. A découvrir sans hésiter.


nouvelles d'amérique centrale copyNouvelles d’Amérique Centrale de Cécile Chabot – 6/10 Ma chronique

Conclusion de lecture : Ce recueil m’a été adressé directement par son auteur, que je remercie encore. Des nouvelles très brèves autour d’un panel de personnages variés au coeur des pays de l’Amérique Centrale. Des thèmes peut-être un peu répétitifs, mais un style d’écriture agréable et fluide, qui se laisse avaler rapidement. Une lecture idéale pour les trajets, qui nous fait aussi voyager, et qui peut être lue en livre de chevets et pas forcément d’une traite.


DômuDômu, Rêves d’enfants de Katsuhito Ôtomo – 6/10Ma chronique

Conclusion de lecture : J’avais très envie de découvrir une oeuvre de l’auteur d’Akira. J’ai donc sauté sur l’occasion pour lire son premier manga, et ça a été une véritable surprise. Un talent inné pour la mise en scène, le cadrage. L’auteur nous procure énormément de sensations et nous propose des dessins d’un dynamisme fou. L’histoire est cependant bancale, mais pour une première oeuvre, elle laisse présager des chefs d’oeuvre. Aucun doute à présent que je vais m’attaquer à son manga majeur. Affaire à suivre !


Le chien gardien des étoiles, T2 : Enfances de Takashi Murakami – 7/10Ma chronique

Conclusion de lecture : Après avoir découvert le premier tome, je me suis jetée sur le second qui est une sorte de préquelle. De fait, le manga reprend la même trame que son prédécesseur et possède donc les mêmes qualités. Mais il est vrai que tout en étant dans la continuité, Enfances ne propose rien de nouveau et de fait nous ne sommes pas surpris en le lisant.


 

Tome 3De cape et de crocs, T3 : L’Archipel du Danger d’Ayroles & de Masbou – 7/10Ma chronique

Conclusion de lecture : Que dire de plus que ce que je n’ai déjà dit ? Ce troisième continue dans la même lancée, et s’il y a peut-être quelque chose à souligner, c’est la façon impériale dont les auteurs se tirent pour proposer en une quarantaines de pages une aventure rocambolesque sans que les personnages n’avancent véritablement dans l’histoire. Il est vrai que, vis-à-vis de l’intrigue, ce tome va quelque part doucement, et pourtant pas un moment de répit nous est proposé. On ne souffre pas non plus de longueur. Et l’humour, l’humour ! est toujours au rendez-vous. Si je ne vous ai pas déjà convaincu, que me faut-il encore vous dire pour que vous vous lanciez dans cette saga incroyable ?


 

L'entrevueL’entrevue de Manuel Fior – 6/10Ma chronique

Conclusion de lecture : C’est une bédé d’anticipation assez étonnante, je dois dire. Je n’ai jamais rien lu ou vu de pareil, et je pense qu’elle a de fait beaucoup de valeur. Néanmoins, je n’ai pas été très emballée par le graphisme et lorsque j’ai refermé le volume, je ne savais pas trop quoi en penser. J’aime quand une bédé nous laisse dans un état de réflexion, mais ma perplexité ne s’expliquait pas, et je dois dire que cela m’a un peu gâché mon appréciation. C’est une étrange oeuvre, très étrange.


blacksadBlacksad de Juan Diaz Canales & Juanjo Guarnido – 9/10Ma chronique

Conclusion de lecture : On m’en avait parlé de celle-là et dit beaucoup de bien. J’ai mis un peu de temps à la lire, mais j’ai adoré. Elle mérite amplement tous les compliments qui en est dit. Il faut la lire, c’est un vrai plaisir. Une gourmandise pour les yeux : les dessins sont doux, l’univers bien retransmis, et les personnages d’une bestialité-humanoïde absolument parfaite ! L’histoire est entraînante. On la dévore en une bonne heure. Et on en redemande !


Les dormantsLes dormants de Jonathan Munoz – 7/10Ma chronique

Conclusion de lecture : Une réécriture de conte. En ce moment, ça m’intéresse pas mal. Ici pourtant le conte n’est qu’évoqué que très légèrement – bien que le titre soit révélateur. C’est une étrangeté magnifique, une beauté dans une bibliothèque, il suffit d’en voir la couverture. L’intérieur est bizarre, drôle parfait, absurde tout du long. Une loufoquerie qu’il ne faut pas rater. Une excellente idée de cadeau, je pourrais dire !


 

Mamette 1 et 2Mamette, T1 : Anges & Pigeon et T2 : L’âge d’or de Nod – 7/10Ma chronique

Conclusion de lecture : Une lecture idéale pour les familles : un peu le Boule et Bill actuel, sauf que cette fois nous suivons le quotidien d’une petite grand-mère dont le fils est à côté de la plaque et qui doit garder un OVNI : un enfant. Mignonne, drôle, attendrissante, cette bédé est une récréation dans nos quotidiens. A emprunter, ou à offrir à de jeunes enfants.


Wolverine - Old Man LoganWolverine, Old Man Logan de Marc Millar & Steve McNiven – 6/10Ma chronique

Conclusion de lecture : Ce comics partait avec des points d’avance : non seulement parce que ma première expérience dans les Marvels avait été une vraie réussite, mais aussi parce que j’aime beaucoup les X-Men. Pourtant, malgré un superbe graphisme, malgré un road-trip désespéré prenant, la violence extrême de ce comics m’a clairement rebutée et m’a fait passer, je l’avoue, un mauvais moment. Surtout que je la trouve inutile et pose la question sur la profondeur du scénario : le pitch de départ n’étant pas spécialement révolutionnaire, la violence est donc la seule réponse trouvée par son scénariste ? Dommage, vraiment dommage.

 

 

 

Laisser un commentaire