Bilan·Bilans Mensuels

Décembre 2014 – Lectures du mois

DécembreJe ne sais pas vous mais je ne sais même pas ce qui s’est passé en Décembre. Ma vie a pris une voie rapide et le mois s’est achevé dans la bonne humeur des vacances et la joie de repas tellement copieux que tout mon corps appelle à hiberner le reste de l’hiver… Mais qu’ai-je lu finalement ?

Si ce n’était mes updates réguliers, j’aurais peut-être été en mal d’y répondre, n’ayant pas franchement eu le temps d’écrire mes chroniques. Finalement, c’est un tout petit mois avec seulement 3 livres et 2 bandes dessinées mais un bilan très, très positif !

Au menu :

  • The Ocean at the end of the lane de Neil Gaiman – 7/10
  • Matilda de Roald Dahl – 9/10
  • Portrait de l’artiste en jeune homme de James Joyce – 7/10
  • Virginia Woolf d’Isabelle Arsenault et de Kyo Maclear – 7/10
  • Blacksad #3 Âme Rouge de JD Canalez et de J. Guarnido – 7/10


The Ocean at the end of the lane de Neil Gaiman – 7/10 (challenge “Read in English 2014-15” / décompte : 5)

the ocean at the end of the lineUn très court livre qui était à la base prévu pour être une nouvelle – d’ailleurs, on sent bien à certains moments quelques étirements afin de prolonger l’histoire, malgré tout assez brève. Pour un premier livre de cet auteur réputé, c’est un bon point de départ, notamment parce que l’histoire est simple et le style d’écriture très fluide. J’ai bien aimé le déroulement du scénario, le thème des souvenirs, de l’enfance très bien retranscrite. J’ai aimé l’étrange balancement entre la réalité et le surnaturel. On passe de l’un à l’autre de façon si naturelle que c’en est même déroutant. C’est peut-être bien la preuve que l’auteur maîtrise parfaitement son style de prédilection. Quoi qu’il en soit, j’ai dorénavant hâte de me plonger dans ses œuvres majeures, à savoir Stardust et American Gods.

Matilda de Roald Dahl – 9/10

matildaJe ne le répèterai jamais assez mais ce livre est une perle de la littérature jeunesse qui offre à ses lecteurs un énorme cadeau : celui de vouloir prolonger l’expérience de lecture, d’attraper aussitôt d’autres livres, parmi notamment ceux qu’il cite tout le long de son récit, et de lire, lire et lire encore. C’est un texte très bien écrit, d’une plume presque chantante, qu’il est bon de lire à voix haute pour profiter de sa mélodie et de son rythme jouissif. Sans compter que l’auteur parvient à créer une simple histoire mignonne mais passionnante, à créer des personnages intéressants, cruels à souhait, mais aussi une ambiance si particulière qu’on retombe aisément en enfance. Un classique à lire et relire !

Portrait de l’artiste en jeune homme de James Joyce – 7/10

a portrait of an artist as a young manJe dois admettre ne pas avoir réussi à le lire en anglais. Je crois que mon niveau n’est pas encore suffisant pour pleinement profiter de la plume d’un tel auteur. Mais je ne désespère pas un jour d’y parvenir, il me reste notamment à lire Ulysse mais peut-être pas tout de suite. Si ce n’est la réflexion sur le dogme et la religion – sujets qui ne me plaisent pas tant – j’ai vraiment été plongée dans ses réflexions, surtout à propos de l’art, mais avant tout de l’esthétisme et de la beauté. J’ai également apprécié sa plume, particulière, riche, à l’image de son avatar. Je pense que je relirai Portrait de l’artiste en jeune homme une fois que j’aurais un peu plus creusé sa bibliographie et que j’en aurais appris plus sur son auteur, car les notes présentes dans mon édition ne m’ont pas tellement aidé à en savoir plus sur lui et sur le contexte des éléments historiques, politiques et sociales présents dans son autobiographie.

Virginia Wolf d’Isabelle Arsenault et de Kyo Maclear – 7/10

Virginia WolfUn album jeunesse de toute beauté, bien plus coloré que Jane, le renard et moi que j’avais lu en Novembre, mais tout aussi précieux. C’est une histoire qui s’inspire de la vie de Virginia Woolf (une auteur que je croise de plus en plus souvent, me donnant envie de la lire) qui avait une sœur. Ici, on parle de l’enfance mais aussi des liens fraternels, de l’imaginaire. Le tout est porté d’une poésie tant visuelle que sonore car le texte est très beau. On regrette quelque part que cela se lit aussi vite, mais c’est un album qui plaira énormément aux enfants, et même à leurs parents, et c’est le genre de livres qui se garde et mérite toute sa place sur une étagère tant il est lumineux et inspirant.

Blacksad #3 : Âme Rouge de JD Canalez et de J. Guarnido – 7/10

Blacksad tome 3Je continue dans ma lancée avec ce troisième tome des aventures du félin. J’ai bien aimé ce tome, bien que je le trouve légèrement en-deçà de ses prédécesseurs. Peut-être parce qu’il n’y a plus l’effet de surprise et de nouveauté, même s’il faut admettre que les dessins sont encore plus beaux. En réalité, il ne manque jamais grand-chose à ces tomes qui dégagent toujours un univers et une ambiance très réussis, un esthétique superbe, des personnages croustillants, mais peut-être manque un brin de folie dans le cadrage (qui n’est pas aussi jouissif visuellement que le premier) et de complexité, voire de surprise, dans le scénario qui reste malgré tout assez linéaire. Un petit plus toutefois pour l’apparition du personnage de Weekly rencontré dans le tome 2 et qui forme avec Blacksad un excellent duo et apporte une dose d’humour bienvenue à la bédé. Quoi qu’il en soit, je suis toujours aussi charmée et ce sera avec autant de plaisir que je me lancerai dans la suite !


 

Et voilà que prend fin ce très court bilan, finalement. Ça n’a été que de très bonnes découvertes, j’ai eu beaucoup de plaisir à lire tout cela et finalement c’était parfait pour conclure une année très chargée en surprises, coups de cœur et nouveautés.

Et vous, qu’avez-vous lu en cette fin d’année ?

Un commentaire sur “Décembre 2014 – Lectures du mois

Laisser un commentaire