BD / Manga / Comics

De cape et de crocs, tome 1 – d’Ayroles & Masbou

(7/10 Coup de coeur) EXCELLENT premier tome d’une série qui s’annonce délicieuse à souhait, autant vous dire une chose : j’ai été très charmée. Ma note ne le reflète pas, mais j’aime rester prudente aux débuts de chaque saga, laissant avec espoir la possibilité d’être encore plus surprise ensuite. L‘humour, le style, le rythme : tout y est parfait pour nous rendre addictif. Très bonne idée de cadeaux à offrir, car voilà une bande dessinée qui pourrait devenir un indispensable de nos bédéthèques !

humourEn l’espace d’une quarantaine de pages à peine, le scénario d’Ayroles nous entraîne dans une folle aventure basée sur une recette simple mais efficace : une chasse au trésor chargé de mystère, des héros atypiques à la fois talentueux, malins et aussi un peu naïfs, des ennemis capricieux, jaloux et ridicules, des alliés inattendus, et de l’humour bien dosé. La touche commedia dell’arte apporte également une teinte légère et pimentée fort agréable, apportant une ambiance particulière dans laquelle on se laisse vite prendre.

Quant au dessin, il est à la fois appliqué et lisse, caricatural et très coloré, parfait pour ce genre d’aventure. Les personnages centraux, des animaux humanisés, sont attachants. Autant le loup espagnol, fier et propre sur lui, autant le renard, beau parleur, charmeur à ses heures, et malin dans son genre, que le petit lapin si petit et mignon qu’il attise même la pitié de ses ennemis, servant une fois de plus à la touche d’humour de la bédé.

Dans ce premier tome, tout va très vite, tellement vite qu’on a l’impression que peu de choses se passent et pourtant tout y est introduit. Chaque personnage est rapidement présenté, mais nous pouvons d’ores et déjà en dresser quelques indices clés : Don Lope et Don Armando – respectivement le loup et le renard – qui sont donc les deux héros de la bédé, compères proches et solidaires, attirés par l’aventure, qui seront ensuite accompagnés d’un troisième compagnon arrivé sur le tard – Eusèbe, le petit lapin – ; le seigneur Cénile, un avide armateur dont le fils, Andreo, un garçon stupide et fou amoureux de la belle Hermine, aidé de son valet Plaisant, partira en quête du trésor sous les ordres de son père ; la belle Hermine qui va se retrouver mêlée malgré elle à la chasse au trésor en se faisant kidnappée par Andreo ; les Turcs et leur chef dont on ne sait d’autre qu’ils sont les premiers détenteurs de la carte…

G_2219_05Dans un chassé croisé entre les personnages principaux, on décèle ainsi plusieurs intrigues sous-jacent la principale qui promettent une série d’aventures hautes en couleur et en péripétie. La légèreté de l’histoire rend l’ensemble très agréable à lire et n’atténue en rien l’aspect mystérieux du fameux trésor des îles Tangerines. Les multiples références littéraires parsemées dans tout le livre apportent également beaucoup à l’ensemble. Ainsi, nous sommes enchantés de voir dans les premières pages de la bédé du Molière et des fables de la Fontaine, si annonciatrices de ce qui va suivre.

Quant aux dialogues, ceux-ci sont à souligner : s’ils sont relativement nombreux, ils servent à l’histoire autant qu’aux personnages. Ils se moulent parfaitement dans le style général de la bédé, suffisamment simples pour être compris par tous, jonglant entre poésie, fable et humour.

Ce premier tome instaure ainsi dans un rythme entraînant les bases des intrigues de la série. Il nous donne un aperçu général du style de la BD suffisant pour nous plaire et nous captiver tout en gardant suffisamment de mystère pour nous promettre de nombreuses surprises. Affaire à suivre !


Tome 1

De cape et de crocs, Tome 1 Le secret du Janissaire
Scénarisé par Alain Ayroles
Illustré par Jean-Luc Masbou
Publié aux éditions Delcourt, 1999
Aventure, Jeunesse, Cape et épée
14€50, 48p

Résumé :
« À bord d’un vaisseau turc, un coffre. Dans le coffre, un écrin, dans l’écrin, une bouteille, dans la bouteille, une carte et sur cette carte… l’emplacement du fabuleux trésor des îles Tangerines !… Il n’en faut pas plus à deux fiers gentilshommes fin bretteurs, batailleurs et rimailleurs, pour se jeter dans une aventure qui, de geôles en galères, les mènera jusqu’aux confins du monde.« 


Extraits :

« – J’entends que la plus grande discipline règne à bord de ce navire… Ce fauteur de troubles recevra pour l’exemple cent coups de fouet, après quoi nous verserons du sel sur ses plaies. Allez-y, señor Garcia.
– Je ne peux pas, capitan… Il est trop mignon ! »

 

« Armand : Je suis enivré, madame, du plus doux des spiritueux : votre beauté !
Don Lope : Ah, ces français !« 

Un commentaire sur “De cape et de crocs, tome 1 – d’Ayroles & Masbou

Laisser un commentaire