À propos

Bienvenue sur White Pages !

A quoi pensez-vous quand on vous parle de la ‘page blanche‘ ?

Dans beaucoup de pays, ce terme fait écho à nos pages jaunes, ces énormes annuaires que l’on recevait tous les ans et qui ont fini par devenir désuets à l’ère de la digitalisation.

C’est un instrument puissant de connexion, qui rappelle qu’en dehors de notre individualité, nous faisons partie d’un ‘tout’ – d’une infinité en constante transformation et qui compose tout autant des myriades d’histoires, d’existences, d’imaginaires, de mondes et de possibilités.

Mais cela fait surtout penser à ce syndrome, que tout créateur peut vivre à un moment (ou plusieurs) de son travail. Cette peur de la page ‘vide’, qu’il faut noircir de mots, d’idées, de croquis, de formes variées – mais qui est un point commun à tout art. Que ce soit pour le cinéma, la bande-dessinée, la littérature, le théâtre, tout commence très souvent sur une page blanche.

Et si la page blanche peut être, pour le créateur, source d’appréhension, elle n’en reste pas moins une promesse d’un infini de possibilités, d’histoires, de réflexions philosophiques, sociologiques, historiques, scientifiques, etc. C’est à la fois le commencement et le symbole de l’infini – tant qu’il restera une page blanche, il y aura des artistes pour la colorer.


Sur ce blog, j’aimerais vous emmener avec moi dans mes pérégrinations culturelles. Je le fais à mes heures perdues et par pur plaisir d’écrire – je n’ai aucune formation que ce soit dans l’analyse des arts que je souhaite aborder ou la rédaction.

Je viens plutôt d’une formation d’école de commerce, donc assez générale sur des domaines plutôt commerciaux. Mais l’écriture a toujours fait partie de mon quotidien, depuis mes années de collège, tout comme la littérature tout particulièrement, qui a nourri et forgé, en partie, ma personnalité.

Je n’ai donc pas la prétention de proposer ici des chroniques ou des critiques, termes entendus d’un point de vue journalistique. J’utilise ce blog surtout pour partager mes passions, nourrir ma soif d’écriture, discuter autour d’œuvres, et développer mon esprit critique.

N’hésitez pas à commenter les articles, je serai ravie d’échanger sur les œuvres partagées ou d’avoir des conseils d’autres découvertes à faire !

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *