Skip to content

Top 5 – Les meilleurs livres lus en 2015

Commençons donc la série des bilans annuels avec celle des meilleurs livres de l’année 2015. Une année difficile, avec beaucoup de pauses et de manque d’inspiration. Toutefois, une année également très belle, grâce à la découverte d’auteurs de talents, la relecture de précédents coups de cœur et la participation au Jury du Prix Roman de la Fnac 2015 qui m’a offert mon premier coup de foudre littéraire depuis bien longtemps.

42 livres achevés, c’est 8 livres en-deçà de mon challenge Goodreads mais un bilan largement positif étant donné que seuls trois romans m’ont vraiment déplu. Afin d’être plus rigoureuse dans mes choix, j’ai décidé cette année de me limiter à un Top 5 pour chaque catégorie de bilans. Pourquoi ? Pour mettre en avant les œuvres qui auront fait une réelle différence cette année.

Avant de commencer, je dois toutefois retirer de cette liste potentielle mes relectures. Il s’agit en effet d’Orgueil et Préjugés de Jane Austen, que j’ai lu pour la première fois en anglais, et qui fut l’occasion d’une lecture étonnamment introspective. La plume de l’auteure est toujours un délice, et encore meilleure dans sa version originale. Autant dire qu’il continue à trôner sur le palmarès de mes livres préférés. (10/10)

J’y retire également Le livre du Cercle, premier tome de la trilogie L’âme du temple écrite par Robyn Young. Un roman historique sur les dernières années des Templiers. J’ai eu grand plaisir à m’y replonger, quoi que sa note a malgré tout baissé. En effet, vis-à-vis de mes souvenirs, j’ai ressenti certaines longueurs et un manichéisme qui ne m’avaient pas dérangé à la première lecture. Cela reste toutefois une de mes sagas historiques préférées. (7/10)

Maintenant que cela est dit. Et si nous commencions ce Top 5 ?


Top 5 Livres de 2015

***

#5 : Le rêve d’un homme ridicule de Fédor M. Dostoïevski

le rêve d'un homme ridicule

Courte nouvelle, c’était parfait pour continuer ma découverte de cet auteur sans me plonger dans un de ses énormes pavés qu’il me reste à lire (Crime et Châtiment par exemple). Comme mes deux premiers essais, ce fut une réussite. J’aime décidément la façon délicieusement alambiquée de cet auteur. Surtout, son mordant permet de se régaler d’une soixantaine de pages de réflexions absurdes mais percutantes d’un homme ridicule. Difficile de choisir une citation pour vous rendre compte de l’intensité de son talent, mais je suis retombée sur celle-ci récemment et j’en garde le sourire aux lèvres. Délicieux auteur.

« L’homme le plus intelligent, d’après moi, c’est celui qui se traite d’imbécile au moins une fois par mois. Mais personne n’en est plus capable aujourd’hui. Autrefois, tout imbécile se rendait compte, une fois l’an au moins, qu’il était réellement un imbécile. À présent, c’est fini. Et l’on a tellement brouillé les cartes qu’il n’est plus possible de distinguer l’homme intelligent de l’imbécile. Ils l’ont fait exprès. »

*

#4 : King Kong Théorie de Virginie Despentes

king kong théorie

J’ai quand même hésité avant d’ajouter cet essai dans ce Top 10. Après tout, ça paraît étrange de le classer parmi des romans. D’une certaine façon, il n’y a clairement pas sa place, mais je tenais à le mettre en avant, car il compte parmi les lectures marquantes de cette année. Et pour cause, tout le monde en prend pour son grade ; ce roman réveille. Virginie Despentes a une façon abrupte d’écrire : pas de fioritures, pas de chichis. Il faut dire qu’elle aborde des thèmes difficiles, peu mis en avant, et elle le fait sans tabou. Harcèlement, viol, prostitution, en passant par la tyrannie de la beauté, du féminin, de la féminité… Elle met au tapis des préjugés qu’on acquiert malgré soi, ce livre permet notamment de se rendre compte de certaines attitudes sexistes qu’on a fini par intégrer comme normales et acceptables. Féministe, cet essai fait très bien la part des choses et n’oublie notamment pas que s’il existe des normes sociétales qui régissent ce qu’une femme est et comment elle doit se comporter, cela signifie également qu’il existe des normes sociétales régissant ce qu’un homme est et comment il doit agir. A lire.

*

#3 : Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

fahrenheit 451

Classique de la littérature de science-fiction, on m’en avait longuement vanté les mérites. A présent, je comprends pourquoi on en disait autant de bien. Ce livre résume parfaitement tout ce que je recherche dans la science-fiction, pas forcément un univers futuriste super développé, débordant de technologie et de mots et de théories barbares, encore moins des futurs apocalyptiques où la survie devient l’unique enjeu du récit, mais plutôt une idée, un concept, mis en scène dans un monde proche du notre, vers lequel on pourrait tendre. Cela n’empêche pas l’action, bien qu’il est vrai que Fahrenheit 451 n’en déborde pas. Pourtant, j’ai été captivée du début à la fin par la plume étonnamment poétique de Ray Bradbury, par son amour pour la littérature qui se dévoile, et par ce qu’il propose comme réflexion. Un roman d’anticipation étonnement intemporel (au point d’en être, quelque part, glaçant).

*

#2 : La Passe-Miroir #1 & 2 de Christelle Dabos

les disparus du clairdelune

>> LIRE MA CHRONIQUE

Christelle Dabos m’a fait énormément plaisir. Un plaisir que je n’avais pas ressenti depuis Harry Potter ou encore Narnia qui sont parmi mes romans jeunesses préférés. Ce n’est pas seulement parce qu’elle a une plume qui se prête efficacement au style de son roman, ni que la myriade de ses personnages offrent  un arc-en-ciel de personnalités passionnantes, ni même que son univers très visuel et riche de menus détails promet plein de surprises pour la suite. C’est aussi parce qu’elle arrive à orchestrer tout cela avec une intrigue prenante, qu’elle distille dans le premier tome avant de nous faire plonger radicalement dans le second. Ces deux premiers tomes ne sont pas tout à faits exempts de défauts, toutefois, ils restent d’excellentes factures et particulièrement addictifs. A quand la suite ?

*

#1 : Someone d’Alice McDermott

someone

>>> LIRE MA CHRONIQUE

Aurais-je parcouru les rayons d’une librairie, je me demande si ce livre serait tombé dans mon panier. Reçu dans le cadre du Prix du Roman Fnac 2015, je ne m’attendais pas du tout à ressentir une telle émotion en le lisant. Dès les premières pages, je me suis laissée envoûter par la plume d’Alice McDermott. Délicieuse, posée, et surtout élégante, elle nous emporte aux côtés de Marie, jeune femme de Brooklyn et nous fait voir l’évolution de son pays à travers les yeux fins observateurs de son héroïne. Pourquoi ce livre plus particulièrement m’a touché ? Comment un récit d’une vie fictive peut-il autant avoir d’impact sur moi ? Je ne saurais précisément dire pourquoi Someone a eu autant d’impact, si ce n’est que son authenticité, sa capacité à retracer les émotions de Marie, à faire vivre l’évolution de cette fille indépendante et à faire vivre ce quartier irlandais perdu en plein cœur des États-Unis.


 

Et vous ? Quelles sont vos meilleures lectures de 2015 ?

Be First to Comment

  1. Jai adoré Fahrenheit 451 cest mon classique préfère avec 1984 je les ai lu il y a 2 ans et je ne regrette pas. Jai meme envie de les relire !

    • He he il faut que je lise 1984 à présent ! :3
      Relis les ! Il y a des livres dont on ne doit pas se priver !

  2. Le tome 2 de la passe-miroir est aussi dans mon top 5 de mes lectures 2015 🙂 Je te souhaite de très belles lectures en 2016!

    • Il semble qu’il fasse l’unanimité 🙂 bonnes lectures à toi aussi pour 2016!

  3. J’ai tellement peur d’être déçue par les livres de La Passe-Muraille que je n’ose pas les lire, tellement j’en ai lu de critiques dithyrambiques.
    Par contre, c’est assez étonnant de retrouver « King King Théorie » dans un top 5. Je n’adhère pas toujours à la plume de Despentes, mais j’avais beaucoup apprécié cette lecture. Je trouve qu’il est vraiment à mettre entre toutes les mains.

    • J’avais la même crainte que toi. J’ai passé plusieurs mois à éviter toutes les chroniques pour m’y plonger sans garder en tête une promesse d’excellence. Après tout, même si certains le trouvent très bon, il aurait pu ne pas être à mon goût (et il n’est pas tout à fait exempt de défauts non plus).

      Pour King Kong Théorie, j’avais hésité à le mettre… Mais finalement, c’est une lecture marquante et enrichissante. De ce point de vue, il y a toute sa place. 🙂

  4. le passe miroir est dans ma PAL depuis très très longtemps, hâte de le découvrir

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :