Skip to content

The Chrismas Classic Book Tag (édition 2016)

Cela doit au moins faire un an que je n’ai plus proposé de tags. Du coup, je me suis replongée dans ceux déjà publiés sur le blog et je suis tombée sur celui-ci. C’est de saison, alors pourquoi ne pas le reprendre à la sauce de 2016 ? Il est d’ailleurs parfait pour faire un premier bilan de cette année !

Disclaimer : je ne saurai remonter à la source de ce tag, mais sachez qu’il n’est pas forcément de moi. 😉

oOo

#1 – Santa Claus is coming to town

Un livre que tu aimerais que le Père Noël t’amène cette année

J’ai de plus en plus envie de lire des essais, sur plein de sujets différents, comme la géopolitique, l’histoire du monde, le féminisme, la censure, la littérature, l’imagination, le système carcéral, l’animation, les médias, les jeux vidéo… Mais aussi des biographies.

Dès que j’aurais terminé toutes mes lectures pour le Grand Prix des Lectrices Elle, je me lancerai donc vers un peu plus de non-fiction.

Je pense notamment aux livres : Le Paradoxe du poisson rouge : une voie chinoise pour réussir de Hesna Cailliau ; Gender trouble : feminism and the subversion of identity de Judith Butler ; Sensible Moyen Age : une histoire des émotions dans l’Occident médiéval de Damien Bocquet et Piroska Nagy ; Hayao Miyazaki Cineaste en Animation Poésie de l’insolite de Stéphane Le Roux.

D’autres suggestions ? 🙂

*

#2 – Rudolph the Red Noses Reindeer

Tu incarnes Rodolphe et tu dois guider tes amis vers un bon livre / saga, que choisis-tu ?

Cette année, point de livres historiques, mais de la littérature pulp : Jésus Contre Hitler de Neil Jomunsi ou encore Les Foulards Rouges de Cécile Duquenne. C’est drôle, c’est frais, c’est divertissant. Une littérature parfaite pour se détendre, être happé par l’histoire et l’ambiance du début à la fin. On les termine en en redemandant encore, encore, encore. Parce que c’est fun, bien écrit et efficace. D’un côté, un univers déglingué, où Jésus est revenu sur Terre et Hitler encore en vie, où les mythes, les légendes, les auteurs mythiques de l’étrange se côtoient. C’est au dixième degré drôle et efficace. De l’autre, un western-spatial-spaghetti, qui bouge dans tous les sens, avec des personnages charismatiques, des rebondissements à gogo et énormément d’imagination. Ça ne se prend pas du tout la tête : la recette vient de la simplicité, de la légèreté, de la fluidité du style et du récit. Tout fonctionne et c’est addictif !

*

#3 – A Christmas Carol

Cites un livre que tu as relu, un livre que tu lis actuellement et un livre que tu as prévu de relire en 2017

Alors, je n’ai pas exactement « relu » mais plutôt repris du début et terminé Le vieil homme et la mer d’Ernest Hemingway. J’avais tenté une première fois avec la version française, dans la très jolie collection de Gallimard. Malheureusement, le style m’avait vraiment rebuté. Comme une traduction n’est pas toujours fiable à cent pour cent, je me suis dit qu’il était préférable de tenter la version anglaise, sans succès. Malgré tout son intérêt, sa profondeur et la richesse du contenu, l’esthétique, le style de l’auteur, ne m’a guère convenu. Ce fut laborieux, même si assez court. Je suis ravie d’avoir découvert Ernest Hemingway, mais pas forcément satisfaite de ce premier essai.

Je suis en train de lire Surtensions d’Olivier Norek, pour le Grand Prix des Lectrices Elle 2017. C’est assez fluide, ça se lit rapidement. Ce n’est pas encore le style de polar qui pourrait pleinement me convaincre (comme l’a fait Les Lieux Sombres de Gillian Flynn pour donner un contre-exemple). Mais je n’en suis qu’à une centaine de pages sur les cinq cent de ce pavé.

Enfin, je pense que je vais relire l’ensemble des tomes de Sunny dont il me reste à lire le dernier. J’ai vraiment envie de les lire ensemble, à la suite, pour savourer l’œuvre de Taiyou Matsumoto dans son intégralité. Et parce qu’il est un réel plaisir à lire, à détailler, à observer.

*

#4 – Miracle on 34th Street

Un livre que tu as réussi à finir par miracle

J’en ai malheureusement eu plusieurs, parmi lesquels deux exemples :

  1. Abraham et fils de Martin Winckler, qui fut long et peu palpitant, même si les idées sont très mignonnes. C’est un roman bourré de bons sentiments (à ce que je m’en souviens). Mais je n’ai pas été si charmée par le style et l’histoire m’a perdu dans sa longueur essentiellement.
  2. Ne mords pas la main qui te nourrit d’A.J. Rich, roman à quatre mains qui a très mal commencé en plus d’être inégal dans l’écriture. Je ne suis pas friande de scènes de viol – sujet de toute façon très délicat. L’utiliser pour approfondir la psychologie du personnage central est d’autant plus maladroit que le viol peut expliquer un état psychologique, mais ne devrait pas définir un personnage ou être le moyen utilisé pour lui donner une consistance dans l’histoire.

*

#5 – The Polar Express

Un livre que tu as lu si vite et que tu aimerais qu’il dure toujours

Là aussi, il y a eu plusieurs, dont :

Milk and honey de Rupi Kaur. Je vous laisse découvrir ma chronique, mais ce fut un recueil qui m’a réconcilié un peu avec la poésie. C’est percutant, pertinent, efficace, et ça m’a vraiment parlé, intimement, par les émotions, notamment mais pas uniquement (d’où le coup de cœur). Et pour ça, je dois dire un grand merci à Hajar Read !

Monsieur Origami de Jean-Marc Ceci, une lecture très courte, très poétique aussi, qui touche énormément dans sa façon de refléter son message. C’est un texte d’une simplicité absolue mais qui nous fait tellement de bien, qui mériterait une vraie chronique coup de cœur également ! Mais je laisse Lemon June (que je remercie !) vous en parler, au fil de sa lecture. Attention c’est contagieux !

*

#6 – How the Grinch Stole Christmas

Si tu volais une série de livres, laquelle serais-tu ?

Je volerais… toute la collection « Vintage » des éditions Penguins, qui font de véritables bijoux éditoriaux, simples et efficaces, avec des perles littéraires, qui plus est.

*

#7 – Frosty the Snoman

Un livre qui a fait fondre ton cœur

Je pourrai répéter les deux au-dessus, mais ce serait tricher. Alors, je vous parlerais bien de Phallaina, ce projet précurseur, original et si immersif. C’est la première bande dessinée interactive et accompagnée de fond sonore, que l’on peut lire sur une tablette ou un portable. Une bande dessinée sans case, ou presque, que l’on fait défiler à l’infini. Elle est d’une certaine façon animée – ce n’est pas une vidéo mais une vraie bande dessinée. L’idée est top et la réalisation très réussie. Marietta Ren a réellement su exploiter le support pour faire de son œuvre une expérimentation. De plus, l’histoire est bien écrite, et on se plonge littéralement dans son ambiance, tous nos sens (ou presque) mis à contribution.

*

#8 – The Santa Claus

Un livre que tu as lu et tellement apprécié que tu as immédiatement cru au talent de l’auteur

Forcément, Milk and honey de Rupi Kaur, mais je citerai aussi Petit Pays de Gaël Faye, une vraie bonne surprise de cette année.


Et voici que voilà la fin de ce long tag. Comme d’habitude, je ne cite personne, mais je vous cite tous !

Et vivement Noël !

Be First to Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :