Archives par mot-clé : Livres

Monthly Best Of Culture – Mars & Avril 2017

Fin Mars. Le beau temps était là, l’envie aussi. Mais allez savoir pourquoi, je n’ai pas réussi à me décider sur le bilan. J’en fais ? Je n’en fais pas ? J’ai dressé la liste de ce que j’avais lu, vu, visité. Il y avait de la matière, de la bonne, en plus. Mais je n’ai pas réussi à franchir le pas de l’écriture ; quelque chose me rendait insatisfaite. Et j’ai tout bonnement supprimé tous mes brouillons, renvoyé valser mes bonnes résolutions et laissé au temps la possibilité de me rendre l’inspiration. Qui, peut-être, me fait encore suffisamment défaut pour que je sois aussi peu active, en fin de compte, sur le blog.

Pourtant, l’envie d’écrire, elle, ne me quitte jamais. Tout autant que l’envie de lire. Elles sont indépendamment liées l’une à l’autre, d’une façon parfaitement contradictoire (n’y a-t-il pas d’ailleurs quelque dissonance entre le mot « parfaitement » et « contradictoire » ?). En réalité, je lis beaucoup plus que je n’écris. Ce qui, des années auparavant n’était pas forcément vrai, pas forcément vrai tout le temps – ni dans cet ordre.

Ecrire des chroniques, c’était ma solution en 2014 pour me remettre tout bonnement à écrire, cap que je n’arrivais plus forcément à franchir depuis plus d’un an, si ce n’est davantage. Je prends du plaisir à le faire, à essayer de me rendre plus critique sur ce que j’expérimente, à pousser un peu plus loin mon appréciation, quitte à l’analyser un peu, exercice auquel, par fainéantise, j’oublie parfois de m’appliquer. Autant sur ce que je vois que sur ce que je lis. Cela m’a éveillé, d’une certaine façon, et permis d’entrevoir autrement ce qui pourrait n’être que du divertissement. J’ai aussi envie de me souvenir de ce que j’ai aimé, de pourquoi je l’ai aimé. Et de comprendre ce qui, au fond, me plaît dans ce que je préfère, et inversement.

Peut-être que j’ai encore envie d’écrire autrement. Tout simplement de me remettre à écrire pour de bon. Mais je ne sais pas encore comment, ni quoi, ni sur quoi, ni où.

Le blog, évidemment, je le continue et j’espère bien le nourrir plus souvent. On verra. Vous me suivez ? C’est l’heure du bilan. Et comme je n’ai pas fait celui de Mars, celui-ci sera un bimensuel. On va dire, pour l’exception.

***
The Monthly Best Of Culture
Mars & Avril 2017

*
LE TOP 3

Double mois ne veut pas dire double TOP, mais un TOP plus difficile à dresser. Il est l’heure de choisir. Mais lesquels ?

*

#1 – Avalon de Mamoru Oshii
Catégorie : Film

J’avais beaucoup entendu parler du réalisateur, notamment pour son fameux Ghost in the Shell (l’animé, et non la version live action américanisée et très édulcorée) mais aussi pour sa capacité à réaliser des films complexes, aux multiples grilles de lectures, qu’un seul visionnage ne peut suffire pour tout saisir. Avalon a comblé mes attentes, tant en termes de réalisation que de scénario, d’interprétation, de prises de risque et de soundtracks. La musique de Kenji Kawai est superbe, son duo avec le réalisateur marche définitivement très bien. L’atmosphère est mélancolique, servie par la relative absence de paroles, par le décors sombre, le quotidien répétitif de la vie de l’héroïne, les gestes lents, répétés, la musique aussi et le ton sépia.

Le background, dont l’interprétation est laissée très libre au spectateur, fait rebond aux problématiques modernes que propose le film. Visuellement, c’est fascinant : la couleur dominante de sépia, les prises de vue fixes, répétitives… Le monde réel et virtuel ne font qu’un, rendant la frontière floue, faisant rebond à l’un des thèmes du film. Le jeu vidéo y est mis en scène sans être diabolisé, rendu coupable des dérives de ses utilisateurs. La fuite n’est pas tant du fait du support que de la réalité. Il renvoie au contraire l’être humain à se questionner sur ce qui est, de fait, réel. Le film s’inspire des codes du jeu vidéo, jusqu’à la construction même de ses personnages, autant dans leur vie réelle que dans leur vie virtuelle, et se déroule par étapes (par niveaux).

Le film est fait de multiples détails, pensés avec minutie pour faire sens. Rien n’est cependant explicité, et notre capacité à déduire ou interpréter, traduire les significations et en tirer la réflexion portée par le film, est très largement sollicitée. C’est un film qui demande à être actif, ce qui le rend puissant, intense, mais aussi peu reposant. Un film que je reverrai avec grand plaisir et la certitude d’être à nouveau surprise.

*

#2 – L’homme qui mit fin à l’Histoire de Ken LIU
Catégorie : Roman
>>> Lire ma chronique

J’en ai fait une chronique, aussi ne m’attarderai-je pas dessus : Ken LIU nous propose de nous interroger sur l’importance de l’Histoire et de la recherche de la vérité. Il nous impose une question éthique pour réfléchir sur la raison pour laquelle cette recherche est nécessaire. A qui profite l’Histoire ? Qui est concerné ? Quelle part de responsabilités a-t-on sur l’Histoire ? Après l’Histoire ? Sait-on tout de notre passé ? Il s’intéresse notamment à l’Unité 731, créée par les japonais durant la Seconde Guerre Mondiale, et les expériences monstrueuses qui ont été pratiquées sur des êtres humains, que l’on a reconnu récemment comme faisait partie des crimes contre l’Humanité perpétrés, mais qui reste un sujet tabou en Chine comme au Japon. Une partie de l’Histoire que l’on connaît assez peu, en fin de compte, et que l’on a découvert que très récemment, en 1981. Le roman est court, efficace et écrit avec habileté, critique, mais, surtout, sans dirigisme.

*

#3 – Phantom of the Paradise de Brian de Palma
Catégorie : Film

Ce n’est pas la première fois que je vois ce film, et je suis autant sous le charme. J’aime son côté pastiche, mélange de comédie musicale à la Fantôme de l’Opéra et de Faust, avec ce côté rock des années 70. C’est un film qui déborde de folie, complètement jouissif et déjanté. Il paraît bancal, décalé, mais est très assumé et parfaitement maîtrisé. Une bande son excellente. C’est de l’énergie pure par laquelle on s’abreuve goulûment, on en redemande toujours. Ce film a beau être sorti des années 70, avec les costumes kitchs et les couleurs criardes, il ne vieillit toujours pas, comme s’il était lui-même habité de son personnage machiavélique, Swann, et avait pactisé avec le diable, comme Faust, pour conserver la fraîcheur de sa jeunesse. Un régal !

***

Les très bonnes surprises :

Catégorie BD :

  • Les mystères du monde quantique de Thibault Damour et Mathieu Burrast
  • Dead dead demon’s dededede destruction Tomes 1 à 3 d’Inio Asano

Catégorie livres :

  • La désobéissance civile d’Henry David Thoreau
  • A voté d’Isaac Asimov
  • World War Z de Max Brooks

Catégorie audiolivre ou adaptation radio :

  • Alien : Out of Shadows de Tim Lebbon (adaptation Audiolib)
  • Debout les morts de Fred Vargas (adaptation France Culture)

Catégorie films :

  • Kiki la petite sorcière d’Hayao Miyazaki

Les bonnes découvertes :

Catégorie expositions :

  • Joann Sfar – Salvador Dali, une seconde avant l’éveil à l’Espace Dali

Catégorie films :

  • Yojimbo d’Akira Kurosawa
  • Blow up de Michelangelo Antonioni
  • Cris et chuchotements d’Ingrid Bergman
  • Les figures de l’ombre de Théodore Melfi
  • The lost city of Z de James Gray

Catégorie livres :

  • L’homme à l’envers de Fred Vargas
  • Les portes du néant de Samar Yazbek
  • Rouge armé de Maxime Gillo

Catégorie théâtre :

  • Alimentation générale de Denis Baronnet et Ronan Yvon mise en scène par Frédéric Thibault, au Théâtre du Bélier

Les mauvais élèves :

Catégorie BD :

  • Last hero Inuyashiki tomes 1 et 2 de Hiroya Oku

Catégorie films :

  • Logan de James Mangold
  • Les gardiens de la galaxie 2 de James Gunn

Catégorie expositions :

  • Jardins au Grand Palais

Chroniqués ces mois-ci :

Bilan culture de Février 2017

C’est un euphémisme que de vous dire : je suis en retard. Quatorze jours après le début de ce mois, je n’ai pas encore fait le point du mois de Février 2017. Et pour cause (et c’est celle qu’on retiendra, n’est-ce pas), le mois fut riche en découvertes ! De superbes expositions, des lectures enrichissantes et prometteuses, il n’y a encore que le théâtre, encore à la traîne et qui me fout le cafard. Ce début d’année, je crois avoir le chic de ne pas savoir choisir ce qu’il me faut voir sur les planches ! Mais je ne désespère pas : je vaincrai la poisse qui pour l’instant me colle un peu trop près à la peau.

Pour l’instant, faisons le bilan de ce fameux mois de Février !

***

Monthly Best Of Culture

Février 2017

*

#1 – Poissons en eaux troubles de Susumu Katsumata 

Catégorie : Manga

J’ai dévoré ce recueil de nouvelles. Les thèmes sont pluriels et très riches : la vie des travailleurs dans le nucléaire (mes préférées) qui offrent un regard éclairant sur ces métiers méconnus, que l’on sait exister mais dont on ignore tout des dangers, de l’inhumanité des conditions dans lesquelles ils travaillent et du risque incommensurable qu’ils prennent. Ses nouvelles fantastiques autour des créatures légendaires nippones, les kappas et les tanukis, sont perlées d’humour, de dérision surtout, qui offre un tableau en demi-teinte passionnant. Très efficace dans la construction du récit. Quant à celles qui se révèlent plus intimistes, qui font référence à l’enfance de l’auteur, ce sont peut-être les moins faciles à aborder. Le dessin m’a fait penser à celui de Mes voisins les Yamada de Hisaishi Ishii ainsi que la façon d’apporter de l’humour au récit. J’ai beaucoup aimé la finesse de ses récits, et sa façon de dire beaucoup avec simplicité.

*

#2 – L’Afrique des Routes, au Quai Branly

Catégorie : Exposition

Comme je viens d’en parler ici tout récemment, je ne vais pas m’étendre dessus. L’exposition est très vaste et ambitieuse, assez bien agencée pour rendre la visite agréable. Surtout, elle est dense et passionnante, tout en étant pédagogique et intéressante. On en apprend beaucoup sur ce continent méconnu. C’est une réelle invitation à explorer son historique, sa géographie, sa politique, les influences qu’elle a eu sur le monde et celles qui l’ont fait évoluer, les circulations d’hommes, d’objets, de cultures, d’armes, etc., qui l’ont parcouru. A découvrir !

*

#3 – Si tu tends l’oreille de Yoshifumi Kondo

Catégorie : Film

Pour ne pas perdre mes bonnes habitudes prises en 2016, je continue à explorer l’infini panorama de films d’animation – notamment japonais. J’ai été particulièrement ravie de découvrir celui-ci : un film d’animation d’apparence sans prétention mais qui, en fait, est bien équilibré, que ce soit pour l’histoire, l’animation, la romance, la part fantastique, la poésie, la musique, les personnages, l’imagerie, la délicatesse du récit, etc. Pour son unique film en tant que réalisateur, Yoshifumi Kondo offre un plaisir visuel qui revigore, réchauffe le coeur. J’aime beaucoup.

***

Les très bonnes surprises :

Catégorie livres :

  • L’expédition de Monica Kristensen
  • Tokyo infra-ordinaire de Jacques Roubaud

Catégorie films :

  • Moonlight de Barry Jenkins
  • Ponyo sur la falaise de Hayao Miyazaki
  • Le conte de la Princesse Kaguya d’Isao Takahata

Les bonnes découvertes :

Catégorie livres :

  • La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con de Sarah Sauquet
  • Au commencement du 7e jour de Luc Lang

Catégorie films :

  • Tokyo Sonata de Kiyoshi Kurasawa

Catégorie expositions :

  • L’école du Bauhaus au musée Les Arts Décoratifs
  • Tenue correcte exigée, quand la mode fait scandale au musée Les Arts Décoratifs
  • L’exposition « L’écran japonais » et la collection permanente de la Cinémathèque (Bercy)
  • Cy Twombly au Centre Pompidou

Les mauvais élèves :

Catégorie films :

  • La colline aux coquelicots de Golo Miyazaki
  • Rogue One : a Star Wars Story de Gareth Edwards

Catégorie théâtre :

  • Faust de Johann Wolfgang van Goethe, mis en scène par Roman Rivière au Théâtre Ranelagh

Chroniqués ce mois-ci

La Tyrannie des Apparences – Valérie Clò

la tyrannie des apparences

La Tyrannie des Apparences
Écrit par Valérie Clò
Publié par Buchet Chastel, 2015
Roman d’anticipation


Synopsis:
« Pour ses dix-huit ans, Thalia reçoit de ses parents le plus beau des cadeaux : ses premières injections pour vieillir prématurément la peau. Elle sait qu’être jeune est la pire des conditions. Elle a beau teindre ses longs cheveux en gris, elle reste laide. Le monde a bien changé. La jeunesse est devenue maudite et chaotique. Désormais, la vraie vie commence à cinquante ans et le pouvoir est aux mains des anciens.
Le père de Thalia, vieillard tout puissant, pense à l’avenir de sa fille et décide qu’il est grand temps de la marier à un homme d’âge mûr. En effet, rien n’est plus choquant et socialement déplacé que de s’unir entre jeunes… Thalia faillira-t-elle à l’ambition de son père ? »


Note globale :

6/10


C’est par pur hasard que j’ai attrapé au vol ce livre au titre attrayant. Le pitch de la 4e de couverture a fait le reste. En effet, prenant de revers le jeunisme, névrose de notre société, il a de quoi faire sourire. Récit humoristique ou roman d’anticipation ? C’est avec légèreté mais tout en prenant son sujet au sérieux que Valérie Clò nous propose de suivre la jeune Thalia, 18 ans, qui rêve de voir ses premières rides rompre sa maudite jeunesse.
Continuer la lecture de La Tyrannie des Apparences – Valérie Clò

Poison – Sarah Pinborough

poison

Poison (Tales from the Kingdom #1)
Écrit par Sarah Pinborough
Publié par Gollancz, 2013
Version originale, Anglais
Jeunesse / Young Adult, Réécriture, Conte


Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
Rappelez-vous l’innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d’amour sincère…
… et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu’elle n’a jamais été révélée …


Note globale :

3/10


Parce qu’il y a trop de chroniques positives ici, il est temps que je vous présente une de mes dernières déceptions. Les réécritures de conte me tentaient depuis déjà plusieurs mois, et celui-ci m’avait fait de l’œil dans les différentes chaînes Booktubes où il est apparu. Certes, l’objet-livre en soi a été une autre raison de mon choix – aussi superficiel qu’il paraît – et trompeur. Je n’avais pas remarqué sur la 4e de couverture cette photo dévoilant une Snow Teen White pseudo sexy. Alors que la 1ère de couverture est envoûtante, cette autre facette rompt tout de suite le charme, et illustre parfaitement le caractère ambivalent du livre. Car, encore aujourd’hui, je ne saurais dire avec conviction pour quel public, il se dirige. Continuer la lecture de Poison – Sarah Pinborough

TOP 10 – Les meilleurs livres lus en 2014

TOP 10 livres

Alors que le Janvier continue à dérouler ses jours, il est encore temps de poursuivre nos bilans. Aujourd’hui, je vous propose de se plonger dans les lectures de 2014 et d’en tirer ni plus ni moins un petit Top 10. Cette année, en excluant tout type de bédés, j’ai lu 39 romans et pièces de théâtre avec seulement 6 avis mitigés et une seule vraie déception. Du coup, on peut dire que c’était une belle année !

Comme pour les films, je n’ai pas eu le temps de tous les chroniquer (17) mais néanmoins je me suis quand tenue à donner un avis pour tous lors de mes bilans mensuels (ce qui me pousse à vouloir en créer un pour les films également !). Du coup, vous retrouverez toutes les traces écrites des livres que je vais citer !

En rédigeant ce billet, je me suis rendue compte qu’il y avait quand même beaucoup de pièces de théâtre dans ce Top 10, et beaucoup d’œuvres classiques aussi. Ce n’est pas tant que je juge qu’une œuvre actuelle ne peut remporter les premières places, c’est tout simplement parce que cette année, j’ai consacré les premiers mois à lire énormément de classique, et que j’ai joué de beaucoup de chance en faisant une sélection qui me plairait à coup sûr. Pour ce qui est du théâtre, cela vient surtout de ma passion pour cet art ; non seulement parce que les interprétations ont toujours été pour moi une occasion en or de me laisser porter par l’oralité des textes – surtout quand ils sont bien interprétés – mais aussi parce que l’exercice de style que le format théâtral impose offre un panel de textes uniques dont la brièveté pousse les auteurs à chercher une intensité qui se retrouve difficilement dans un roman, du moins pas de la même manière…

Continuer la lecture de TOP 10 – Les meilleurs livres lus en 2014

Livres | In My Mailbox #7 – Novembre 2014

NOVEMBRE

Et voilà, l’heure fatidique de vous montrer mes achats de Novembre est arrivée! Ce mois-ci, beaucoup de nouveautés, mais la plupart viennent soit de chez mes vieux, soit sont d’occasions de chez Book Off. J’aurais pu de fait rester raisonnable, mais le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse est arrivé et je me suis fait très, très plaisir ! Continuer la lecture de Livres | In My Mailbox #7 – Novembre 2014

Lecture | Mois d'Octobre 2014

octobreNous sommes arrivés à l’heure du bilan, chers lecteurs ! Comme vous le savez, à l’occasion du challenge annuel Read in English 2014-15, je me suis lancée dans mon tout premier mois marathon où j’étais sensée ne lire qu’en anglais (sauf les œuvres dessinées). Bien sûr, ça n’a pas été exclusif étant donné que j’ai eu également à lire des livres francophones dans le cadre de mes études. Mais, du coup, ce sera un bilan assez chargé ce mois-ci !

Au menu :

  • The Maze Runner #1 (L’épreuve, T1 : Le labyrinthe) de James Dashner – 7/10Ma chronique
  • The Mortal Instruments #2 City of Ashes de Cassandra Clare – 7/10 – Ma chronique
  • The 100 #1 de Morgan Kass – 3/10Ma chronique
  • La chanson de Roland (Anonyme) – 5/10
  • Bérénice de Jean Racine – 9/10
  • Le Trop Grand Vide d’Alphonse Tabouret de Sibylline, Jérôme d’Aviau, Capucine – 8/10Ma chronique
  • Tamara Drewe de Posy Simmonds – 6/10
  • La Princesse des Glaces de Léonie Bischoff et de Olivier Bocquet – 7/10
  • Undercurrent de Tetsuya Toyoda
  • Pilules bleues de Frederik Peeters – 8/10Ma chronique
  • Passeur d’âmes de Golo Zhao – 6/10Ma chronique
  • Avengers Earth Mightiest Heroes de Casey, Collins et Rosado – 6/10Ma chronique

Continuer la lecture de Lecture | Mois d'Octobre 2014

Lecture | Mois d'Août 2014

août

(Dernier rattrapage avant Septembre !)

J’ai été surprise de constater ma piètre vitesse de lecture. Je suis à un ou deux livres lus par mois. C’est fou quand je repense aux dizaines de livres que j’engloutissais par mois, quand j’étais jeune. Mais du coup, je lis beaucoup plus de bédés qu’auparavant, ce qui est une bonne chose vu les perles que je déniche ces derniers temps.

Au menu :

  • The Mortal Instruments, T1 : City Of Bones de Cassandra CLARE – 7/10 Ma chronique
  • Ida, T1 : Grandeur et Illumination de Chloé CRUCHAUDET – 8/10Ma chronique
  • Pandala, T1 de Hottin & Tot – 5/10Ma chronique
  • De Cape et de Crocs, T2 : Pavillon Noir ! d’Ayroles & Masbou – 7/10Ma chronique
  • Le Chien gardien des étoiles, T1 de Takashi Murakami – 9/10Ma chronique
  • Ultimates, T1 & 2 d’Hitch et de Millar – 7/10Ma chronique

Continuer la lecture de Lecture | Mois d'Août 2014

C'est lundi, que lisez-vous ? #7

cestlundi7

C’est lundi et comme tous les lundis, il est temps de faire un update lecture. En ce début de mois, je me lance dans mon premier marathon de lecture en anglais et avec pour thème les romans jeunesses / young adults.

Continuer la lecture de C'est lundi, que lisez-vous ? #7

Tag | Le questionnaire livresque de A à Z

Aujourd’hui, j’ai envie de vous proposer un article un peu différent que d’habitude car ce sera à nouveau un tag littéraire. Ce tag, je l’ai trouvé sur la chaîne Youtube Les lectures de Nine, il a été inauguré par Jamie du blog The Perfect Page-Turner. Il s’agit d’un questionnaire de A à Z sur les livres et les habitudes littéraires, chaque lettre correspondant à une question en anglais dont je mets la traduction à côté. Autant dire que, à moins que je ne sois devenue raisonnable, ce TAG sera relativement long, donc attrapez un biscuit et un bon petit thé (mais un chocolat chaud ou un café crème marche aussi), et bonne lecture ! Continuer la lecture de Tag | Le questionnaire livresque de A à Z