Archives par mot-clé : Festival Off

Monthly Best Of Culture – Juillet 2017

Waouh ! Dresser le bilan culturel du mois de Juillet n’est pas une mince affaire. Je me suis sentie pousser des ailes, tant j’ai lu, vu des films et suis allée au théâtre. Évidemment, qui dit Juillet dit Festival de théâtre en Avignon (le OFF, je précise). Je ferai un billet pour en parler.

Du reste, j’étais portée par une soif insatiable de découvertes, et j’espère qu’Août sera au moins aussi appétissant.


THE MONTHLY BEST OF CULTURE
Juillet 2017

*

Le TOP

*

#1 – Le cavalier suédois de Leo Perrutz
Catégorie : Roman

Cela faisait longtemps que je n’avais pas éprouvé un tel plaisir, semblable à celui que j’ai eu lorsque j’ai réalisé pourquoi j’aimais autant la littérature. C’est assez rare pour être mentionné, mais dans tous les livres que je lis, il n’y a en fait que peu, même dans ceux que j’ai aimé lire, qui aient assez d’impact pour être à ce point un coup de cœur. Et, Leo Perrutz, c’est tout autant une plume merveilleuse qu’un véritable conteur. En tout cas, la traduction lui rend un bel hommage (mais je ne saurais dire à quel point elle lui est fidèle). Le Cavalier Suédois, c’est un récit qui a une réelle atmosphère, un décor si clairement décrit qu’il en paraît réel et historique. Les personnages sont, comme dans les meilleurs contes, un peu caricaturaux mais très crédibles dans l’histoire qu’ils jouent. C’est délicieux, jouissif, quand un auteur arrive à ce point à colorer les voix des personnages, que chaque bouleversement est une chatouille pour le lecteur harponné, qui ne peut plus se détacher du livre et continue à le vivre, même après l’avoir refermé.

*

#2 – The Hate You Give d’Angie Thomas
Catégorie : Roman

Lu dans le cadre du nouveau club de lecture, intitulé « Unicorns gonna read », créé par Robinou et Saefiel, qui vise à s’introduire à la lecture en VO tout en s’entraidant entre membres. Une première expérience réussie ! Si je ne suis pas forcément débutante en la matière, je me suis surtout dit que c’était l’occasion de tenter des livres différents de ceux que je choisirai en librairie par moi-même. Et à raison : ce fut une très bonne découverte que The hate you give, un roman destiné aux jeunes adultes qui est intelligemment bien écrit, diversifié, riche en thèmes, avec des personnages bien construits et beaucoup de finesse dans l’écriture. Il parle notamment de racisme, qu’il soit assumé ou intériorisé, et du rôle des médias, de deuil, d’acceptation de soi, du sentiment d’être différent, des différences entre les classes sociales, de la violence sociale, de la violence policière, du militantisme, de l’amour familial, notamment paternel, du droit à la seconde chance, etc. Tout cela imbriqué dans le récit à la première personne. L’héroïne est un personnage féminin complexe, au caractère bien trempé, mature. Un plaisir de retrouver une telle figure plurielle dans un roman Young Adult. Ses réflexions sont brillamment introduites, soulevant de nombreuses questions auxquelles le lecteur est invité à réfléchir et se faire sa propre idée. Des choix scénaristiques qui ont su me surprendre, cassant les stéréotypes et brisant toute réticence face à la complexité de l’œuvre, pourtant glissée avec modestie dans le roman. Je n’arrive pas à croire que ce soit là le premier roman de l’auteure – je suis impressionnée et doublement ravie, en attente de ce qu’elle pourra nous proposer d’autres !

*

#3 – Marginalia, adaptée du « Double assassinat dans la rue Morgue » d’Edgar Allan POE par le collectif 8
Catégorie : Théâtre

C’est devenu un rendez-vous annuel. Depuis trois ans, je vais voir une création du Collectif 8 au Festival de Théâtre OFF en Avignon. Et chaque fois, je suis charmée. Ce n’est pas seulement parce qu’ils choisissent des textes forts de la littérature, qu’ils adaptent, réinterprètent merveilleusement ; ce n’est pas non plus uniquement grâce à l’excellent jeu de leurs acteurs ; ce n’est pas non plus par leur savante utilisation des techniques du cinéma qu’ils combinent avec des décors chaque fois très adaptés. C’est bien évidemment à cause de tout cela. La fusion des deux acteurs a fait le charme de la pièce et a réussi à nous plonger dans l’atmosphère. L’ambiance sonore ajoutée aux projections nous donne l’impression d’avoir plongé à travers le voile de l’écran du cinéma. On est happé par le texte, par leurs voix, par les effets visuels, autant virtuels que réels. Un flou artistique qui joue avec les frontières de l’imaginaire dans le monde physique. Et puis, quel plaisir de voir évoluer sur scène les ancêtres, l’un excentrique, de Sherlock Holmes, et l’autre plus terre à terre, de Watson !

*

Les bonnes surprises :

  • Memories of murder de Bon JOON-HO [Film]
  • Perfect blue de Satoshi KON [Film]
  • Autobiographie d’Angela DAVIS [Livre]
  • Les Maîtres d’Écosse #3 de Robyn YOUNG [Livre]
  • La fin de l’éternité d’Isaac ASIMOV [Livre]
  • Sankara Mitterand de Jacques JOUET, mise en scène par la compagnie L’Agit [Théâtre]
  • Les fourberies de Scapin de Molière, mise en scène par la compagnie L’Eternel Eté [Théâtre]
  • All you need is kill de Hiroshi SAKURAZAKA [Livre]

Les découvertes :

  • La veuve Choufleuri de Jacques OFFENBACH, mise en scène par la compagnie des Chasseurs s’entêtent [Théâtre]
  • Dernière heure 1 de Yû [Manga]
  • Okja de Bong JOON-HO [Film]
  • Little Cheung de Fruit CHAN [Film]
  • Dunkerque de Christopher NOLAN [Film]
  • Robyn à la dernière seconde de Manon FARGETTON [Livre]
  • La main tendue de Poul ANDERSON [Livre]
  • (Déjà vu : ) Edge of Tomorrow de Doug LIMAN [Film] (voir ma Chronique)
  • (Déjà lu : ) Rapport minoritaire de Philip K. DICK [Nouvelle faisant partie du recueil Total Recall/Minority Report]
  • L’invitation au château de Jean ANOUILH, mise en scène par la compagnie Oxygène[Théâtre]
  • La légende National Geographic exposée au Musée National d’Histoire Naturelle [Exposition]

Les mitigés :

  • Museum #1 et #2 de Kyôsuke TOMOE [Manga]
  • La géopolitique des émotions de Dominique MOISI [Livre]
  • L’affaire Dussaert de Jacques MOUGENOT[Théâtre]
  • Circé, tiré de L’Odyssée d’Homère, mis en scène par la compagnie Désordres [Théâtre]

Les mauvais élèves :

  • The invention of lying de Rick GERVAIS et Matthew ROBINSON [Film]
  • Passion de Brian DE PALMA [Film]
  • Pourquoi ? de Michaël HIRSCH [Théâtre]
  • Wonder woman de Patty JENKINS [Films]
  • Mytho Man de Ricky GERVAIS et Matthiew ROBINSON [Films]

Festival Off 2015 – 1er Jour – Alice, Tutu

Ça y est, le Festival Off d’Avignon a commencé pour moi. Après une semaine chargée à ne pouvoir écrire de chroniques, je suis ravie de vous retrouver pour vous faire part de ma toute première journée de festival ! Cette année, je n’ai pas fait mon programme à l’avance et compte bien y aller à l’improviste. Choisir au dernier moment et se laisser surprendre, au gré des tracts récupérés dans la rue, d’un spectacle repéré dans le journal ou le site du Off. Quoi qu’il en soit, j’avais envie d’y aller tranquillement. Continuer la lecture de Festival Off 2015 – 1er Jour – Alice, Tutu

Théâtre – Il était une fois… le petit poucet – Gérard Gélas

affiche

Résumé

« Il était une fois une troupe de sept comédiens, musiciens, chanteurs, bien décidés à vous entraîner dans un tourbillon de joie! Il était une fois un décor qui tourne, qui tourne, à la recherche des souvenirs d’enfance perdus : un très vieux marquis a été autrefois le petit Poucet mais a complètement perdu la mémoire… Il était une fois des valets, prêts à toutes les ruses pour aider leur vieux maître à raconter son histoire!« 

Info(s) pratique(s) :

Interprète(s) : Johanna Bonnet, Benoît Gruel, Schemci Lauth, Maïa Liaudois, François Santucci, Deniz Turkmen, Manuel Le Velly
Mise en scène / Scénographie : Emmanuel Besnault
Adaptation : texte de Gérard Gélas d’après le conte de Charles Perrault
Théâtre La Luna, salle 2, à 15h (50min), tarif : 14 €, carte off : 10 €, tarif enfant -18 ans : 8 €

Programme OFF / réservations sur le site du OFF ou sur le site du théâtre La Luna


lepetitpoucet_promoC’est l’un des meilleurs spectacles jeunesses que j’ai pu voir. Et pourtant, je ne suis de prime abord pas le public escompté par un tel spectacle mais, je l’avoue, j’ai été attirée par l’affiche qui est vraiment très jolie – sans doute la plus jolie de toutes celles que j’ai vues de tout le festival. Elle m’a aussitôt donné envie de m’intéresser à la pièce. Puis, j’ai croisé la troupe en train de chanter la chanson phare du Petit Poucet et j’ai définitivement eu envie d’y aller. J’en ai donc profité pour prendre une photo et récupérer un trac. C’était décidé : j’irai la voir. Et quelle bonne idée ! Continuer la lecture de Théâtre – Il était une fois… le petit poucet – Gérard Gélas

Théâtre | Jeanne et Marguerite – Valérie Péronnet (Fest. OFF 2014)

festival_Jeanneetmarguerite

Résumé

« Marguerite aime et attend Eugène, Jeanne aime et attend James. Lettre après lettre, chacune écrit sa passion ardente, douce, impétueuse, éperdue.
A cent ans d’intervalle, les mêmes mots, les mêmes joies, le même chagrin. Le même amour fou auquel se brûlent Jeanne et Marguerite. « 

Info(s) pratique(s)

Interprète(s) : Françoise Cadol
Metteur en scène : Christophe Luthringer

Théâtre Buffon, à 14h50 (1h), tarif : 17 €, carte off : 12 €, tarif enfant -12 ans : 10 €

Programme OFF / Réservations : sur le site du OFF


Il y a quelques mois, j’avais eu un véritable coup de cœur pour la pièce Jeanne et Marguerite. Véritable révélation,j’avais écrit un premier avis (disponible dans mon ancienne liste « Ces représentations théâtrales qui m’ont fait aimer 2014 » sur le site de Senscritique), que je vous remets ici : Continuer la lecture de Théâtre | Jeanne et Marguerite – Valérie Péronnet (Fest. OFF 2014)

Théâtre | Effroyables jardins – Michel Quint (Fest. OFF 2014)

festival_effroyablesjardins

Résumé

« Et si, face à l’horreur de la guerre, les seules armes efficaces étaient l’humour et la dérision ?
L’histoire sublime et banale d’un résistant et d’un soldat allemand, une de celles qui font de ces anonymes des héros. Une pièce comme un voyage, des années 40 à nos jours, où l’on passe du rire aux larmes… au rire, encore et encore…« 

Info(s) pratique(s)

Interprète & metteur en scène : Philippe Laurent

Le Pittchoun Théâtre, à 13h15 (1h15), tarif : 15 €, carte off / tarif enfant -18 ans : 10 €

Programme OFF / Réservations : sur le site du OFF


Seul sur scène, Philippe Laurent choisit de nous interpréter le roman de Michel Quint, un roman qui parle de résistance mais aussi d’humanité. Il parle d’un jeune garçon qui a du mal à accepter la passion de son père pour les clowns augustes dont il revêt les habits à chaque occasion. L’oncle de Lucien décide alors de lui raconter leur histoire, celle de son père, de Nicole et de lui-même, pour lui faire comprendre. Une histoire touchante, drôle et poignante aussi, que le metteur en scène et également acteur interprète brillamment. Continuer la lecture de Théâtre | Effroyables jardins – Michel Quint (Fest. OFF 2014)

Théâtre | Les amants d'Ulster – Jean-Marc Lanteri (Fest. OFF 2014)

les amants d'ulsher

Résumé

« Dans l’Irlande des Celtes, Finn Mac Cool dirige la Fianna, l’ordre chevaleresque qui défend le pays. Finn demande en mariage Graine, fille du Roi. Contrainte d’épouser un homme plus âgé qu’elle, Graine s’éprend de Diarmaid, le second de Finn. Elle lui jette un sort et l’entraîne dans une fuite éperdue à travers le royaume.
Rhapsode d’aujourd’hui, Alain Meneust incarne toutes les figures de cette épopée amoureuse, accompagné par le musicien Dominique Molard qui recrée avec le bodhran, le mahzar et le hang, les paysages sonores de l’Irlande.« 

Info(s) pratique(s)

Interprète(s) : Alain Meneust (jeu & conception), Dominique Molard (musique)
Directeur artistique : Jean-Marc Lanteri

Théâtre de la Porte Saint-Michel, à 14h (1h05), tarif : 15 €, carte off : 10 €, tarif enfant -14 ans : 7 €

Programme OFF / Réservations : sur le site du OFF


Ceux qui sont allés faire un tour sur mon petit compte rendu du 1er jour au Festival Off s’en souviennent peut-être mais cette pièce faisait partie de ma petite sélection des spectacles dont j’avais reçu le tract ce jour-là. J’avais pu alors discuter avec Alain Meneust qui m’a alors proposé de voir un théâtre musical original et parlant de l’Irlande. L’idée était très sympa et la musique que jouait Dominique Molard à ses côtés m’attirait déjà. J’ai toujours aimé les histoires irlandaises (j’avais notamment adoré le livre Irlande de Frank Delaney dont il faudra que je vous parle un jour) alors je l’ai mise de côté, au cas où. Et puis, voilà, l’occasion s’est présentée et je suis donc allée la voir.

Et quel plaisir que de vous parler de cette pièce ! Pièce, mais est-ce du théâtre ? est-ce une lecture ? est-ce un spectacle musical ? C’est tout ça à la fois, et plus encore. Sur fond d’un conte celtique, adapté du roman La tristesse des sentinelles de Jean-Marc Lanteri (éditions La Fontaine, compagnie « Fabrique de Théâtre »), Les Amants d’Ulster nous transportent dans une Irlande celtique pour nous raconter l’histoire d’un amour et d’une fuite, mais surtout d’un amour. Formidable ballade, incroyable rhapsodie, du haut de sa chaise, le conteur Alain Meneust nous emmène en voyage au cœur des légendes irlandaises. Continuer la lecture de Théâtre | Les amants d'Ulster – Jean-Marc Lanteri (Fest. OFF 2014)

Théâtre | Promenade de santé – Nicolas Bedos (Fest. OFF 2014)

promenadedesante

Résumé

« Un parc, un banc. Une jeune femme écoute de la musique, fort, sur son transistor. Surgit un homme, barbe ,cheveux en bataille.
Impatient, il s’énerve et écrabouille la radio…
Dans le jardin d’un centre psychiatrique, il doit être fréquent de faire d’étranges rencontres !
Ils se racontent, se plaisent. Elle dit être danseuse.
Il dit la désirer comme un fou. Fous ? Ne l’est-on pas toujours un peu quand on est amoureux ? Une ballade dans les méandres d’un amour improbable,hors du commun.
Lui est bipolaire, mythomane, obsessionnel, pervers narcissique à tendance suicidaire. Elle est nymphomane, paranoïaque, maniaco-dépressive à tendance schizophrénique. « 

Info(s) pratique(s)

Interprète(s) : tania garbarski, charlie dupont
Auteur : Nicolas Bedos
Metteur en scène : Hélène Theunissen

Théâtre du Chêne Noir, salle John Coltrane, à 11h (1h20), tarif : 22 €, carte off : 15 €, tarif enfant -12 ans : 8 €

Programme OFF / Réservations : sur le site du OFF ou sur le site du Théâtre du Chêne Noir


C’est la toute première fois que je vais publier un billet ici sur le festival en ne vous parlant pas de coup de cœur ou de quelque chose s’en rapprochant. C’est donc avec un peu d’hésitation que je voue livre ainsi ma confession : je n’ai pas plus que ça aimé Promenade de Santé. Continuer la lecture de Théâtre | Promenade de santé – Nicolas Bedos (Fest. OFF 2014)

Théâtre | Les chevaux à la fenêtre – Matei Visniec (Fest. OFF 2014)

chevauxalafenetre

Résumé

« Au loin, la bataille fait rage! A la fenêtre, des chevaux! Le messager annonce à la mère que son fils est mort avant même d’arriver au front. A la fille, il expliquera que le père est devenu fou, à l’épouse que le mari a trébuché lors de la charge. Les Chevaux à la fenêtre est une allégorie grotesque sur le monde comme champ de bataille. Ici ce n’est pas la guerre qui est absurde, c’est l’homme! Les marionnettes de F Giaroli, manipulées par J Poirson seul en scène, servent à merveille l’humour grinçant de Matei Visniec « 

Info(s) pratique(s)

Interprète(s) : Jean Poirson

Metteuse en scène / Création des marionnettes : Françoise Giaroli

Collège de La Salle à 18h (1h05), tarif : 15€, carte off : 10€, enfant -15ans : 5€

Programme OFF / Réservations : sur le site du OFF


Mardi soir, j’ai eu l’occasion de voir mon tout premier spectacle de marionnettes (du moins, je n’ai pas souvenir d’en avoir vu d’autres auparavant). C’était une expérience riche, complètement différente de ce que j’ai pu expérimenter depuis le début du festival et en règle générale dans les salles de théâtre ou de spectacle. Une expérience qui donne envie de la réitérer est forcément réussie, donc. Continuer la lecture de Théâtre | Les chevaux à la fenêtre – Matei Visniec (Fest. OFF 2014)

Théâtre | Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort – d'après Racine (Fest. OFF 2014)

Festival_oreste

Résumé

« Mon Dieu, des vers s’agitent devant vous et vous menacent : faut-il s’en débarrasser et par quel bout les prendre ? Ne prenez pas peur, Madame, restez-là, Monsieur et n’en faites pas une tragédie. Laissez-nous faire! Commencez par vous défaire des vieux rideaux rouges, des fauteuils qui coincent les genoux, des ouvreuses revêches et de votre acharnement de collégienne ou de collégien à dénigrer ce que votre professeur de français vous proposait de découvrir.
Deux comédiens, pas plus c’est promis, se chargent de vous guider dans votre nouveau théâtre tout frais et tout neuf. La visite en vaut la chandelle et les coulisses regorgent de surprises. Partagez un vers avec Oreste, Hermione, Pyrrhus, Andromaque qui ont accepté de vous recevoir dans l’intimité de leur être, nus comme des alexandrins. »

Info(s) pratique(s)

Interprète(s) : Nelson-Rafaell Madel, Paul Nguyen
Metteur en scène : Néry
Musique originale : Nicolas Cloche

Chapelle du verbe incarné, salle Edouard Glissant, 16h30 (1h20), tarif : 17 €, carte off : 12 €

Programme OFF / Réservations : sur le site du OFF


Ça y est, je l’ai eu – enfin ! – ce coup de cœur que j’attendais. J’avais un bon pressentiment en choisissant mon programme et cette pièce parmi toutes les autres m’avait fait de l’œil. Sans doute, je dois dire, qu’elle partait avec un sacré avantage : Andromaque de Racine est sans aucun doute ma pièce de théâtre préférée. Alors comment ne pas apprécier Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort ? Continuer la lecture de Théâtre | Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort – d'après Racine (Fest. OFF 2014)

Théâtre | Tartuffe Nouveau – Jean-Pierre PELAEZ (Fest. OFF 2014)

festival_tartuffe nouveau

Résumé

François Boyard (Orgon) ancien ambassadeur, très influent, et qui se pique de faire œuvre de générosité, héberge chez lui un certain Krüger (Tartuffe), responsable humanitaire, et grand communiquant, dont il admire et soutient les engagements en faveur de tous les malheureux de la Terre. Aussi voudrait-il que sa fille Marianne (Mariane), petite amie de Patrice (Valère), devienne son assistante pour sa prochaine émission de télévision, mais les relations étranges de Krüger avec l’épouse de François, Irène (Elmire) ont vite éloigné la jeune fille du grand aventurier…

Info(s) pratique(s)

Interprète(s) : Théodora Carla, Jean-Mard Catella, Bertrand Cauchois, Olivia Forest, Lucas Gentil, Guillaume Lanson, Marie Pagès, Damien Rémy, Sabine Sendra

Mise en scène, scénographie, création lumieres : Gérard Gelas

Théâtre du Chêne Noir, salle Léo Ferré, à 15h30 (2h), tarif : 22€, carte off : 15 €

Programme OFF / Réservations : sur le site du OFF ou sur le site du Théâtre du Chêne Noir


Ah ! Du Molière ! Ayant récupéré des places avantageuses grâce à une association, on m’a proposé d’aller voir la pièce « Tartuffe nouveau« , écrite par Jean-Pierre PELAEZ et faisant partie de sa Trilogie Molière. Inspirée du fameux et classique Tartuffe de Molière, la pièce est une transposition moderne de son aînée : le même découpage des actes, les mêmes personnages (avec d’autres noms), la même versification (à quelques détails près). Quel intérêt, me dîtes-vous ? Peut-être tout simplement pour rendre à Molière sa modernité, car aujourd’hui on a trop tendance à lire ce dernier comme une fable d’un autre temps révolu. Peut-être parce qu’il faut rappeler que le théâtre est aussi là pour être dérangeant, pour apporter une réflexion, une critique, des questions en plus d’instruire et de divertir. Et ce Tartuffe nouveau, mis en scène par le magistral Gérard Gélas, a le mérite de faire tout cela, en plus d’être bien écrit et si drôle. Continuer la lecture de Théâtre | Tartuffe Nouveau – Jean-Pierre PELAEZ (Fest. OFF 2014)