Beauté – Kerascoël & Hubert

beauté 2

Beauté (l’intégrale)
Dessiné par Kerascoël
Scénarisé par Hubert
Série terminée en 3 tomes
Publiée par DUPUIS en 2011
France
Conte, Féérie


 

« Lorsque Morue délivre sans le faire exprès une fée du sortilège qui la retenait prisonnière, elle ne se doute pas du cadeau empoisonné que va lui faire cette dernière. Très laide, Morue sera désormais perçue comme très belle, ce qui au village n’arrange pas vraiment ses affaires. D’objet de répulsion, elle devient objet d’adoration, au point de subir les assiduités de tous les mâles de la région et la haine renforcée de leurs moitiés. Sauvée de justesse par le jeune seigneur local, elle ne tarde pas à languir après une destinée plus brillante… Pas forcément très futée mais belle comme nulle autre femme au monde, elle va se trouver sans s’en rendre compte au coeur d’un imbroglio familial tout ce qu’il y a de royal.« 


Note Globale :

7/10


Décidément, le mois de Juillet aura été particulièrement chargé en découvertes et en petits bijoux. Je tiens donc à remercier la dessinatrice et bloggeuse Feeyuu (allez, on clique ici !) pour son charmant conseil, car Beauté est tout simplement une excellente bédé qu’il vous faut absolument lire ! C’est court (trois tomes), c’est drôle, et c’est intelligent. Lire la suite

Les années douces – Jirô Taniguchi

Les années douces

Les années douces (センセイの鞄 Sensei no Kaban)
Dessiné et scénarisé par Jirô Taniguchi
d’après le roman de Hiromi Kawakami
Série terminée en 2 tomes
Publiée par CASTERMAN écritures
Japon, 2009
Tranches de vie


« Siroter du saké, l’un à côté de l’autre, dans notre habituel troquet… c’est plutôt cela notre style de rencontre. Je dis « rencontre », mais en fait, nous ne nous fixons pas rendez-vous. Nous nous retrouvons par hasard, à la même heure, au même endroit.« 


Note globale :

5/10


Jirô Taniguchi. Pour moi, ce nom s’associe à deux grands chefs d’œuvre de la bédé japonaise : Quartier lointain et Le journal de mon père. Deux œuvres immenses sur l’amour, la famille, le pardon, mais surtout sur la vie. Car les bédés du célèbre mangaka sont de véritables odes à la vie – c’est ainsi du moins que je les ai perçus. Même parmi ses autres œuvres comme Un zoo en hiver ou encore Un ciel radieux. L’auteur veut croire aux secondes chances, un thème majeur dans son œuvre. Les années douces suit ce même chemin. Et pourtant, pour la seconde fois (avec Un gourmet solitaire), je me suis un peu ennuyée dans ma lecture. Lire la suite

Divergente, tome 1 – Veronica Roth

divergente

Divergente, #1
Ecrit par Véronica Roth
Publié par HarperCollins (Ebook) en 2011
Roman Science-fiction Dystopie Young Adult


« Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.

Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.« 


Note Globale :

5/10


Ayant un peu quitté le rayon jeunesse depuis ma mésaventure avec la saga Twilight, et malgré un rapide essai avec Hunger Games l’année passée, j’étais un peu dépassée par toutes les nouvelles sorties, aussi suis-je passée à côté du phénomène Divergente. Je ne l’ai connu que grâce à la récente adaptation de Neil Burger du premier volet. J’ai donc vu le film et apprécié l’univers et notamment la dystopie, qui n’est pas sans évoquer rapidement Le meilleur des mondes. Ayant la volonté de me remettre à lire en anglais, je me suis dit que ce serait une très bonne occasion de combiner cet objectif à un nouvel essai dans la littérature jeunesse. L’ebook dans mon téléphone, je me suis donc empressée de l’entamer. Lire la suite

De cape et de crocs, tome 1 – d’Ayroles & Masbou

(7/10 Coup de coeur) EXCELLENT premier tome d’une série qui s’annonce délicieuse à souhait, autant vous dire une chose : j’ai été très charmée. Ma note ne le reflète pas, mais j’aime rester prudente aux débuts de chaque saga, laissant avec espoir la possibilité d’être encore plus surprise ensuite. L‘humour, le style, le rythme : tout y est parfait pour nous rendre addictif. Très bonne idée de cadeaux à offrir, car voilà une bande dessinée qui pourrait devenir un indispensable de nos bédéthèques !

Lire la suite

Coeur de pierre – Gauthier & Almanza

(7/10 Coup de coeur) Tombée par hasard sur cette petite bédé dans le rayon jeunesse de la Bibliothèque Louise Michel, j’ai tout de suite été charmée par les dessins à l’aquarelle. La curiosité l’a ensuite emporté, j’ai été vraiment surprise par ce que je découvrais à l’intérieur : un mélange de poésie et de couleurs aux multiples contrastes. Une histoire charmante, mais inattendue.

En résumé, ce joli conte semble vous raconter l’histoire d’un amour entre deux êtres contraires : lui, l’enfant né avec un cœur de pierre, qui ne bat pas, est condamné à ne pas sourire ni aimer, rejeté par les siens, il vit dans la solitude ; elle, l’enfant née avec un cœur d’artichaut, généreux et fragile, est aimée de tous, choyée par tous. Quand elle rencontre l’enfant au cœur de pierre, elle en tombe éperdument amoureuse et tente de conquérir son cœur en lui offrant petit à petit chaque parcelle du sien. Lire la suite

Bonne nuit Punpun – Inio Asano

Titre : Bonne nuit Punpun (おやすみプンプン Oyasumi Punpun) – Auteur : Inio Asano – Genre : Seinen / tranche de vie, drame – Édition : Kana – Origine : Japon, 2007 – Tomes : 13 (série terminée au japon)

Bonne-nuit-Punpun-1-kana

« L’histoire commence alors que Punpun est en cinquième primaire (CM1). Sa vie et celle de ses parents basculent un beau matin, lorsque son père blesse sa mère suite à une dispute particulièrement violente. C’est l’histoire d’une vie comme toutes les autres, truffée de pièges, d’obstacles, de tourments, de doutes, d’introspections utiles et stériles et de ses petits bonheurs qu’il ne faut pas perdre de vue.« 


Note des tomes 1 à 2

7/10


Pour inaugurer cette nouvelle rubrique (BD / Manga / Comics), je souhaite vous parler de ma dernière découverte, un manga d’Inio Asano, intitulé « Bonne nuit Punpun« . Comme la série entière est en 13 tomes, lesquels ne sont pas encore tous parus en France (je crois), et que je les emprunte un à un à la bibliothèque quand je parviens à les trouver, j’ai décidé d’écrire une chronique uniquement sur les deux premiers tomes. L’avenir nous dira si mon impression restera la même ; je dois dire que pour l’instant elle est très, très bonne. Lire la suite

L’enfance d’Ivan – Andrei Tarkovski

(10/10 – Coup de coeur 2013) Difficile de trouver les bons mots pour décrire une telle œuvre. Ou bien il y en a trop et on ne sait pas par où commencer, comment les ordonner et si on aura la place suffisante pour tous les dire. Ou bien il n’y en a pas assez – du moins qui auront la puissance nécessaire pour décrire un tel film, pour ne pas dire chef d’œuvre.

Analyser L’enfance d’Ivan demanderait un bagage cinématographique que je n’ai clairement pas, autant l’avouer. Résumée, l’histoire pourrait être celle-ci : celle d’un jeune garçon, Ivan, qui, après avoir vu sa mère assassinée, va se perdre dans une folie vengeresse, espionnant pour le compte des Russes l’ennemi à qui il voue une haine terrible. Mais cela ne suffirait pas pour autant à la décrire.

Lire la suite

Pompoko – Isao Takahata

Avertissement : cette chronique spoile l’histoire de Pompoko, il est donc recommandé de l’avoir vu – ou de ne pas craindre les spoilers.


(8/10) Des films de l’excellent réalisateur Isao Takahata, Pompoko est probablement le plus déroutant. Dans une veine complètement différente du film Le Tombeau des Lucioles et de Mes voisins les Yamada, ce film est, une fois de plus, la preuve du talent du cinéaste nippon, capable de faire varier ses styles et d’étonner, toujours, ses spectateurs.

Le DVD en main, on peut aisément s’imaginer voir un film pour enfants, léger, drôle, avec une morale écologique et de tolérance.  Mais, pas du tout. Ou enfin, pas tout à fait. Il est fort à parier qu’un enfant et un adulte n’y verront pas la même chose ni de la même façon. Et c’est ce qui fait la richesse de cette oeuvre. Lire la suite