Skip to content

Étiquette : Camus

Théâtre | La Chute – Albert Camus (Fest. OFF 2014)

festival_lachute

Résumé

« À Mexico-City, petit bar louche d’Amsterdam, un consommateur, qui se présente sous le nom de Jean-Baptiste Clamence comme ancien avocat et actuel juge-pénitent…, engage la conversation avec un compatriote de passage.
Un texte incontournable d’Albert Camus.« 

Info(s) pratique(s)

Interprète(s) : Ivan Morane, Silvia Lenzi
Adaptation : Catherine Camus, François Chaumette
Metteur en scène, scénographie et lumières : Ivan Morane

Théâtre du Chêne Noir, salle John Coltrane, à 11h (1h20), tarif : 22 €, carte off : 15 €

Programme OFF / Réservations : sur le site du OFF ou sur le site du Théâtre du Chêne Noir


Ayant découvert les pièces de théâtre d’Albert Camus en début d’année avec Les justes notamment, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion en voyant au programme du Chêne Noir une adaptation de son roman La Chute – texte splendide que j’aurais grand plaisir à lire.

D’abord, je voudrais souligner l’interprétation d’Ivan Morane et sa diction qui porte si bien le texte et habite habilement le personnage. Malgré une mise en scène qu’on pourrait dire minimaliste, celle-ci suffit amplement ; les changements de décors sont suffisamment donnés par quelques mouvements précis, une brume épaisse dans la nuit noire parisienne, au bord des quais de Seine où tout se joua sur un pont qu’il n’aurait jamais dû franchir…

2 Comments

Festival Off | Avignon | Repérages

festival-off-avignon-2014

Comme chaque année est organisé en Avignon un grand festival de théâtre où les compagnies de France et de l’étranger viennent proposer une ou plusieurs pièces de leur crû. Ce festival attire chaque année de plus en plus d’amateurs et est le plus grand évènement attendu dans la ville – pourtant déjà touristique. Ayant eu la chance de grandir chaque été dans cette ambiance, j’ai décidé cette année d’y retourner et de profiter des premiers jours du festival !

Pourquoi les premiers jours ? Parce qu’à l’ouverture du festival, bien souvent, les troupes défilent dans les rues d’Avignon, combattant d’ingéniosité et de créativité pour marquer les esprits et essayer d’attirer le plus de monde pour voir leur spectacle. Ce sont des moments magiques, intenses, où on ne sait plus où donner de la tête et pendant lesquels on finit par ne plus avoir de place dans nos mains tellement nos doigts trouvent des positions bizarres pour tenir tous les tracs qu’on récolte de droite et de gauche.

C’est un événement absolument fabuleux qu’il faut avoir vécu, pour l’ambiance qu’il y a dans la ville, mais aussi pour toutes les pièces et les compagnies que vous n’aurez peut-être pas l’occasion de voir autrement.

En vérité, il existe deux sous-festivals :

1/ celui qu’on appelle le IN, qui est à l’original de l’événement, créé par Jean Villar en 1947 et qui durait à l’époque une semaine. Aujourd’hui, ce sont des pièces de théâtre de grande envergure, sélectionnées rigoureusement par le directeur artistique (Olivier Py) et financées par le Ministère de la culture, les collectivités territoriales et la ville d’Avignon. Elles sont représentées une dizaine de fois au cour des 3/4 semaines de festival.

2/ celui qu’on appelle le OFF, a été créé en 1963 par André Benedetto. C’est un festival alternatif,non subventionné, où les compagnies qui veulent se présenter doivent se débrouiller pour trouver et financer les lieux où se représenter. C’est un peu le festival de la débrouille, qui quelques années plus tôt avait lieu dans les théâtres, les cafés, les terrasses, les gymnases et les cours d’école ou même dans la rue. Aujourd’hui, c’est un peu moins le cas (en tout cas pour ce dernier). Mais c’est surtout le OFF qui donne vie au festival étant donné que les compagnies qui y viennent doivent tout faire pour conquérir leur public (et proposent donc de sacrés réductions pour ce faire). C’est pourquoi vous les verrez très actives dans les rues de la capitale du Vaucluse, étant donné qu’il faut rembourser la salle, payer l’hébergement, les déplacements, etc. Les compagnies jouent à une cadence accrue (plusieurs fois par semaine, voir tous les jours pour certaines), c’est vraiment impressionnant.


Pour en savoir plus :

http://www.avignonleoff.com/

http://www.festival-avignon.info/


Comme cela fait des années que je n’ai plus eu l’opportunité d’en profiter, je suis très contente d’avoir pu prendre mes billets pour deux semaines de festivités et de théâtre – car j’adore encore plus voir des représentations que d’en lire les pièces (à l’exception peut-être des Shakespear qui ne m’ont jamais convaincus sur scène).

Voici une première sélection de ce que j’ai pu repérer dans le programme du festival off exclusivement (celui que je préfère) :

4 Comments

Lectures | Janvier 2014

Autant que je voudrais pouvoir écrire des critiques sur tout ce que je lis ou vois, ce serait mentir que de promettre de m’y tenir. Aussi, chaque mois, je publierai un billet décrivant les livres (ou films – un billet similaire sera publié en parallèle pour tout ce qui touche au cinéma) que j’aurais lus dans le mois en donnant quelques clés quant à mon appréciation – ce qui ne m’empêchera pas entre-temps de publier les critiques sur ces œuvres dès que je trouve le temps et l’inspiration à le faire.

Au menu de ce mois :

Untitled-1 copy


Leave a Comment
%d blogueurs aiment cette page :