Madeleine Project – Clara Beaudoux

(6/10) C’est un livre particulier que le « Madeleine Project », réunissant une succession sagement ordonnée de tweets de la journaliste Clara Beaudoux. Relatant sa découverte peu commune dans la cave de son nouvel appartement, elle nous entraîne dans une aventure étonnamment humaine.

S’il fallait parler du livre en tant que tel, on pourrait questionner son utilité, ou plutôt sa nécessité, étant donné que son contenu est également accessible gratuitement depuis les réseaux sociaux. D’ailleurs, l’expérience proposée est découpée en plusieurs saisons, dont nous avons droit ici aux deux premières. Le reste devra être découvert directement en ligne ou dans un prochain ouvrage, s’il y en a. Les tweets sont agencés les uns après les autres, ceux contenant des images mis en avant. Rien d’extraordinaire, en somme, ou d’indispensable. Toutefois, que ce soit sur papier ou à l’écran, le charme opère de la même façon.

La fluidité avec laquelle se lit cette succession de tweets rend la lecture très agréable et prenante. On se plonge dans cette étrange atmosphère, de chasse au trésor mais également très intime, alors qu’on découvre petit à petit la propriétaire des objets amoncelés dans la cave. Madeleine prend rapidement une forme à laquelle on ne s’attendait pas : elle est humaine, presque tangible à travers ses vestiges. On a l’impression d’apprendre à la découvrir et puis à la connaître. Ses objets du quotidien n’ont d’anodin que leur fonction, leur nature initiale – du reste, ce sont des petits bouts d’humanité, laissés derrière elle et qui la reconstituent d’une certaine manière.

La sensibilité de Clara Beaudoux à travers ses réactions et ses réflexions contribue à toucher le lecteur, qui se prend de mélancolie, d’excitation ou d’attendrissement à la découverte de tel ou tel détail de la vie de Madeleine. On finit par se prendre au jeu et s’intéresser sincèrement à cette femme qui nous paraît à la fois éloignée et drôlement familière. Quand on referme le livre, on a l’impression de quitter quelqu’un. C’est à la fois un sentiment doux et nostalgique, qui m’a personnellement laissé quelques instants pensive.

Alors, que le support papier soit utile ou non, c’est une expérience humaine qu’il est agréable de vivre. Une pause dans notre quotidien, le temps de s’arrêter et de s’interroger sur ce qu’on laisse au monde derrière nous. De quoi nous faire envisager autrement les objets de notre maison, qu’ils soient neufs, achetés en brocante, offerts par des amis ou hérités de nos parents. En quelque sorte, le « Madeleine Project » est un livre positif qui aura le joli mérite de nous faire sourire.


Madeleine Project
Ecrit par Clara Beaudoux
Publié aux éditions du Sous-sol, 2016
Document, feuilleton
18€, GF broché, 288p

Résumé :
« Elle s’appelle, elle s’appelait Madeleine, elle aurait eu 100 ans cette année. Et elle avait rangé toute sa vie dans une cave : carnets, photos, souvenirs, bijoux, lettres, vieux journaux… que Madeleine avait classés, emballés, étiquetés dans des enveloppes, des cartons ou des valises. Pour qui ? Pour quoi ? La vieille dame n’a pas eu de descendants. A sa mort en 2011, le trésor est resté à l’abandon, il aurait pu finir à la décharge. »


Mieux que des extraits, je vous laisse découvrir le projet directement sur le site : http://madeleineproject.fr/

Lusionnelle

One Comment

Laisser un commentaire