Skip to content

Kubo et l’armure magique – Travis Knight

(8/10) Encore ! Et oui, encore un film d’animation qui entre dans mes coups de cœur de l’année. Il faut dire que je ne suis pas tellement allée au cinéma, en fin de compte. Et que je n’ai pas toujours vu les films qui auraient eu des chances de faire partie de ces coups de cœur. C’est l’envers quand on ne prend pas de risques : on a également moins de chance d’être surprise. Mais n’oublions pas ceci : on a surtout eu cette année de très belles sorties en termes d’animation. Kubo et l’armure magique ne fait sur ce point pas exception.

kubo-sceneJe tiens à le rappeler dès le début : je suis assez sensible à la réalisation de films en stop-motion. Je trouve qu’il y a un charme fou dans ces réalisations. D’une part, soulignons-le : c’est une prouesse technique, qui combine en plus du talent et de la créativité, minutie et patience, car c’est un travail de longue haleine. D’autre part, j’apprécie également la fraîcheur qu’ils apportent : surtout d’un point de vue esthétique. Cela fait du bien de voir des styles différents amenés à l’écran !

Pourtant, au tout début du film, j’étais un peu mitigée sur la morphologie des personnages, que je trouvais un peu figée, et sur les mouvements pas assez fluides. Mais le film s’améliore rapidement de ce point de vue et toute la technique s’exprime, notamment à travers les expressions des personnages qui les rendent si vivants et touchants.

Quoique linéaire, le scénario est charmant. Il ne révolutionne pas le genre non plus, et on aura plus ou moins droit aux scènes classiques et aux personnages types de tout film d’animation qui s’adresse aux enfants. Finalement, cela fonctionne quand même bien : on rit volontiers aux plaisanteries des personnages, à leur gaucherie ou à leurs mésaventures. On se prend au jeu de l’histoire et on s’intéresse à ce qui va leur arriver. Surtout, l’atmosphère est excellemment mise en place. Le film sait être drôle comme être attendrissant dans les moments opportuns.

Mais en plus de ce bon timing, il m’a surprise en étant par moment inquiétant. Les premières scènes où le danger se révèle à Kubo sont angoissantes. Personnellement, étant enfant, j’aurais sursauté à certains moments. Et cette capacité à entraîner le spectateur dans ses moments d’intensité, quels qu’ils soient, est la vraie force du film.

Je ne vous raconterai pas la toute fin bien sûr, mais aussi « facile » que la résolution puisse paraître, je tiens à souligner qu’elle n’en demeure pas moins bien trouvée. Si Kubo s’en sort victorieux (je ne vous spoilerai pas en disant cela, vous imaginez bien), il y a une subtilité, une nuance, qui révèle à quel point ce film est un brin de fraîcheur dans la production actuelle. Tout n’est pas rose, blanc, noir ou gris. C’est un mélange fabuleux entre la joie, la nostalgie, l’apaisement, le deuil et la reconnaissance, et plus encore et encore plus…

Je vous recommande donc vivement de vous intéresser à Kubo et l’armure magique pour toutes les raisons qu’on peut trouver à voir un film d’animation, un film pour les enfants, un film d’aventure, un film distrayant, un film touchant, un bon film, tout simplement.


affiche-kuboKubo et l’armure magique (Kubo and the two strings)
Réalisé par  Travis Knight
US, 2016
Animation, Jeunesse

Résumé :
« Kubo est un être aussi intelligent que généreux, qui gagne chichement sa vie en sa qualité de conteur, dans un village de bord de mer. Cette petite vie tranquille, ainsi que celle de ses compagnons Hosato, Hashi et Kamekichi va être bouleversée quand par erreur il invoque un démon du passé. Surgissant des nues cet esprit malfaisant va abattre son courroux sur le village afin d’appliquer une vindicte ancestrale.
Dans sa fuite, Kubo fait équipe avec Monkey et Beetle, pour se lancer dans une épopée palpitante afin de sauver sa famille et percer le secret de la chute de son père, le plus grand samouraï que le monde ait jamais connu. À l’aide de son Shamisen- un instrument musical magique-il va affronter toutes sortes de dieux et de monstres, notamment le terrible Moon King assoiffé de vengeance ainsi que les affreuses sœurs jumelles afin de dénouer le mystère de son héritage, réunir sa famille et accomplir sa destinée héroïque. »


Bande d’annonce du film :


A découvrir (aussi) sur le blog :

Une autre production  des studios Laika :

Lex boxtrolls_affiche

Un autre film en stop-motion :

le petit prince affiche


Vous ne vous voyez pas le bouton « Like » et les commentaires ? Lisez l’article directement sur le blog !

Be First to Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :