Skip to content

Journal d’un vampire en pyjama – Mathias Malzieu

(8/10) Difficile d’évaluer d’une simple note une telle oeuvre. Comme pour Catharsis de Luz, les œuvres aussi intimes me  laissent indécise sur la façon de les évaluer. Finalement, puisqu’il reste d’une certaine façon assez pudique, j’ai choisi de noter et de vous présenter ce texte principalement à travers sa forme. Et de ce point de vue, le Journal d’un vampire en pyjama est un véritable envoûtement aux oreilles.

Car Mathias Malzieu écrit ses romans comme ses chansons, c’est-à-dire d’une plume élégante et parfumée d’une poésie sensible. Sans oublier son humour, qu’il ne perd jamais. Ses phrases sonnent aux oreilles pareilles à une mélodie chatoyante, rythmée et toute en nuances. Son avantage, c’est son habilité à jongler entre la réalité abrupte, traduite avec limpidité et sans détour, et une forme de lyrisme doux.

C’est étrange cette façon de lire ce récit autobiographique et d’avoir pourtant l’impression de plonger dans son univers fantastique qui lui est si personnel. Tout est visuel, imagé, romancé et en même temps l’auteur reste d’une certaine façon très terre à terre ; le vampire poète nous laisse autant l’approcher qu’il garde une certaine distance. Son journal n’est ainsi jamais lourd ou douloureux, même dans les pires moments, c’est la vie, la volonté de vie, qui l’emporte. Et ça rend Un journal d’un vampire en pyjama encore plus beau à lire.

Tout en se racontant, le vampire poète parle également et d’avantage de sa soif de création égale à son amour de la vie. Il y a une telle force, une énergie essentiellement positive, qui se dégage de ce journal, à laquelle il est difficile de ne pas être sensible. Mieux encore, on sort de la lecture avec la sensation d’avoir appris ou de s’être rappelé quelque chose d’essentiel.

C’est un court journal avant tout humain et communicatif. Tout y est dit, de l’enfer de la maladie, l’espoir qui s’effiloche, la résistance d’un esprit combatif, la générosité, la reconnaissance, la volonté de vivre, l’amour de la création, à l’amour tout court… Un style littéraire merveilleux, mais aussi une âme créative inspirante, mélange de poésie et d’humour, d’âme d’enfant au regard lucide et de vitalité.

Premier livre que je lis du chanteur, ce ne sera sans doute pas le dernier !


journal-dun-vampire-en-pyjamaJournal d’un vampire en pyjama
Ecrit par Mathias Malzieu
Publié par les éditions Albin Michel, 2016
Autobiographie
18€, 240p

Résumé :
« Ce livre est le vaisseau spécial que j’ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d’amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n’ai rien eu à inventer. Si ce n’est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon coeur. » Mathias Malzieu « Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue. »


Extraits :

« Le bain révélateur de la maladie des voies certaines personnes sous un visage étonnant. Les bienveillants, les maladroits, les courageux, les solides… Les sordides aussi. Ceux qui quittent le navire au moment le plus critique de la tempête alors qu’ils y sont nourris, logés depuis des années. »

« J’ai toujours rêvé d’être un superhéros. Avant tout pour me sauver moi-même. Mais anéantir mes démons serait trop facile, car en réalité j’ai besoin d’eux. Si je les tue, je me tue.« 


Vous ne voyez pas le bouton « Like » ou les commentaires ? Lisez la chronique directement sur le blog !

One Comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :