Hana et Alice mènent l’enquête – Shunji Iwai

(8/10) Je regrette d’avoir autant attendu pour vous parler de ce film d’animation. La bande d’annonce et le synopsis m’avaient bien plu. Je suis allée le voir dans le but simple de me distraire.  Il a plus que rempli ses promesses : même s’il est peut-être un peu trop calibré, il n’en reste pas moins  très amusant à voir. Je regrette même de ne pas pouvoir  voir le film dont il est le préquelle ! Et pour cause,  c’est probablement le film de 2016 où je me suis le plus amusée.

la classe aliceJe me suis attachée aux deux héroïnes, intrépides, complémentaires, maladroites, et d’une certaine façon inspirantes. J’ai ri de leur aventure, de leur humour, de toute la particularité du style japonais, à la fois extravagant et en retenue. Un équilibre curieux qui offre des mélanges particuliers, mais jouissifs. Pourtant, rien d’extraordinaire au rendez-vous, le film est tout simplement bien dosé.

 

Ce que j’aime, c’est cette façon d’être extravagant, oui, mais dans le sentiment juste. Cette capacité à montrer, sans (toujours) l’expliciter, des détails de la psychologie des personnages et de leurs relations. Cela apporte des moments de nuances plus douces et d’un réalisme particulier, qui rapproche les  héroïnes des spectateurs.

J’ai également aimé le fait d’avoir deux filles au caractère bien trempé, qui ne se laissent avoir et impressionné par personne. Leurs péripéties s’enchaînent pour notre grand plaisir, partant d’un rien, un quiproquo, une rumeur  étrange, pour s’envoler dans le rocambolesque urbain auquel on pourrait presque croire. Presque.  Le réalisateur n’a d’ailleurs pas hésité à aller au fond de ses idées, sans en faire des tonnes, ce qui fait qu’on ne s’ennuie jamais.

Hana et Alice mènent l’enquête est cependant un peu trop calibré. Alice est vouée, dès le début, à être un personnage attachant et le film kawaii (c.-à-d. gentil et mignon). On le ressent malgré tout  dans la construction des personnages et du scénario. Pourtant, ça ne m’a pas empêché de me prendre au jeu,  et c’est l’essentiel.

alice et hana

Pour finir, l’animation  est curieuse, par moment moins fluide que ce à quoi on nous a habitué. Loin d’être un défaut, ça a eu un effet positif à mon appréciation. J’ai trouvé que cela lui conférait au contraire un certain charme, renforçant étrangement le réalisme des mouvements des personnages, parfois à des moments clés.

Bref. Ce qu’il faut en retenir, c’est qu’Hana et Alice mènent l’enquête est un film équilibré et très amusant. Il y a des moments touchants, d’autres délicieusement drôles. Tout en restant léger, il y a quand même de la sensibilité. J’apprécie toujours cette force d’en dire beaucoup, avec profondeur et délicatesse, sans le montrer. En somme, j’ai été charmée !


Hana et alice afficheHana et Alice mènent l’enquête (花とアリス 殺人事件)
Réalisé par Shunji Iwai
2016
Film d’animation, comédie


Résumé :
« Alice intègre un nouveau collège où circule une étrange rumeur concernant un meurtre commis un an plus tôt. La victime est un mystérieux “Judas”. Une de ses camarades de classe et voisine, Hana, vit recluse chez elle. De nombreux commérages courent à son sujet, notamment le fait qu’elle connaîtrait des détails à propos de l’affaire “Judas”. Pourquoi Hana vit-elle isolée du monde ? Qui est Judas ? Alice décide de mener l’enquête.« 


Bande d’annonce :


Vous ne voyez pas le bouton Like et les commentaires ? Lisez l’article directement sur le blog !

Une réflexion au sujet de « Hana et Alice mènent l’enquête – Shunji Iwai »

Laisser un commentaire