Skip to content

Festival OFF | Premier jour

Comme je l’avais annoncé dans mon précédent billet, je participe au Festival OFF de théâtres en Avignon. C’est un événement culturel très attendu dans la capitale du Vaucluse qui fait le petit bonheur des habitants, des passants, des touristes et des amateurs de théâtre comme moi.
Au programme du jour (cliquez sur les images pour lire les chroniques) :

festival_lachutefestival_lafuite

Motivées pour attaquer notre première journée du Festival OFF, on a décidé de commencer assez tôt et sommes donc parties au centre ville pour rejoindre le fameux Théâtre du Chêne Noir, dirigé par Gérard Gélas, un metteur en scène reconnu. Fameux car je faisais autrefois partie de la troupe adolescente, menée de main de maître par Raymond Vinciguerra qui est autant un metteur en scène de génie qu’une personne au grand cœur, capable de tirer de nous le meilleur de nous-mêmes. C’est dire si j’y ai vécu d’excellents souvenirs et cela me fait particulièrement plaisir d’y remettre les pieds après plusieurs années d’absence.

1404585034004[1]

Quoi qu’il en soit, ce matin, nous avons donc pu entamer les festivités avec l’excellente pièce La Chute d’Albert Camus, peut-être pas la plus joyeuse, mais en tout cas qui a le mérite de nous laisser pensives en quittant la salle – et très optimistes pour la suite, en tout cas.

Toutes à nos réflexions, nous avons profité de chercher un lieu où nous remplir la panse pour observer les multiples affiches envahissant les murs, les grillages, les poteaux et tout ce à quoi elles peuvent s’accrocher, ajoutant à la ville provinciale de toutes nouvelles formes et couleurs.

Affiches_Fest OFF_Avignon_2014Affiches_Fest OFF_Avignon_2014Affiches_Fest OFF_Avignon_2014

Sous le charme de la petite terrasse du restaurant-librairie (pour rester dans le thème du blog !) L’ami voyage, on a la chance de profiter – sans parler de l’excellent repas lui-même – du très beau soleil d’Avignon, de l’ombre des bâtiments provinciaux, et du charme des rues et des festivités.

L'ami voyage

Festivités qui ne nous quittent pas puisque notre repas sera accompagné par un pianiste très sympathique qui m’a offert deux 45 tours (dommage que je n’ai pas le nécessaire pour les essayer!) ; une mariée ayant une forte poigne ; un serveur qui pourrait bien cacher son jeu !

Pianistologiemon_poing_sur_ton_jNuit_gravement_au_salut

Leurs spectacles (cliquez sur les titres pour accéder aux résumés & infos pratiques) de gauche à droite :

  • Pianistologie, spectacle musical de Simon Fache, au Théâtre au Magasin (21h) ♥♥♥
  • Mon poing sur ton i, comédie d’Erwan Terene, au Théâtre Paradise République (17h45)
  • Nuit gravement au salut, huis clos d’Henri-Frédéric Blanc, au Théâtre le Grand Pavois (19h10) ♥♥

Et c’est loin d’être fini, l’intermède musical et gastronomique achevé, retour au Théâtre du Chêne Noir pour une nouvelle pièce. Encore une fois un huis clos, La fuite de Gao Xiangjing propose une réflexion intéressante sur la révolte et la solitude humaine tout en se basant sur le massacre à Tian’anmen.

Décidément, deux pièces intenses en ce début de festival, et un léger coup de cœur pour cette dernière. Après cela, nous avons tout simplement vogué à travers les ruelles, flâné rapidement à la fnac pour récupérer le roman d’Albert Camus et assister par un pur hasard à la présentation de la pièce Promenade de Santé mise en scène par Nicolas Bedos, le fils du célèbre humoriste Guy Bedos – pièce qui, du coup, nous a intriguée et s’est ajoutée à notre programme chargé de la semaine.

Évidemment, se promener en Avignon en plein mois de Juillet apporte son lot de rencontres surprenantes, drôles, créatives des intermittents eux-mêmes. En voici une petite sélection :

14046729407251404591211614Les amants d'Ulster

Leurs spectacles (cliquez sur les titres pour accéder aux résumés & infos pratiques) de gauche à droite :

  • La bataille, théâtre (drame) d’Henri Müller interprété par une troupe coréenne, au Théâtre des Amants (20h15) ♥
  • L’opéra du Gueux, théâtre musical de John Gay, à la Cour du Barouf (20h) ♥♥♥ (petit + pour le courageux et sympathique monsieur qui devait avoir bien chaud dans son costume !)
  • Les amants d’Ulster, théâtre musical sous fond de culture celtique de Jean-Marc Lanteri, au Théâtre de la Porte Saint-Michel (14h) ♥♥

Et ce n’est là qu’un petit aperçu de tous les intermittents et tracteurs que j’ai croisés. Pour preuve, voici mon petit InMyTractbox (pour parodier le très fameux InMyMailbox mensuel) du jour (avec en bordure les deux fameux 45 tours) :

In My Tractbox Day 1

Comme j’en ai vraiment reçu beaucoup, voici le top 5 des spectacles qui m’attirent le plus parmi ces trouvailles (en plus de tous ceux cités ci-dessus marqués notamment par des cœurs et en dehors des pièces qui font déjà partie de mon programme de la semaine) :

  • Le repas des fauves, huis clos sous fond de seconde guerre mondiale de Valé Katcha, à l’Espace Roseau (19h30) ♥♥♥♥♥ (Un GROS + parce que j’ai vu cette pièce à Paris et qu’elle VAUT absolument le détour !)
  • Le Revizor, comédie satirique de Nikolaï Gogol, au théâtre Le Petit Louvre, Chapelle des Templiers (20h05) ♥♥♥♥♥ (Un petit + parce que c’est Gogol et que cette année est sous le signe de la littérature russe !)
  • Ile et châtiments, théâtre policier adapté du très célèbre roman « Dix petits nègres » d’Agatha Christie, au théâtre Au bout Là Bas (22h16) ♥♥♥
  • Sleep Awake, Théâtre-danse de Shao Zehui porté sur les réflexions autour du sommeil chez nos contemporains, au théâtre Golovine (12h30) ♥
  • Tina (There is no alternative), pièce chorégraphique autour du genre de Benoît Bar (musique de Laurent Perrier) (14h30) ♥

Et voilà pour aujourd’hui hier plus exactement puisqu’à cause d’une connexion internet foireuse, écrire ce billet m’a demandé plus de 6 heures, rien que ça…

Quoi qu’il en soit, pour conclure sur cette première journée, j’ai retrouvé tout ce que j’aimais dans le festival. La bonne humeur ambiante, le soleil chaud du sud, des pièces excellentes et autant de promesses qu’on ramasse en chemin… et qui nous font regretter de ne pas pouvoir se dédoubler pour toutes les voir.

C’est avec un pincement au cœur que je sais ne pas pouvoir assister à toutes les pièces que j’ai citées ci-dessus, mais n’hésitez surtout pas à aller les voir et à me donner vos avis / témoignages sur ces pièces. Je les relaierai avec grand plaisir sur mon blog. Il n’est pas toujours évident pour ces artistes de se démarquer de tous les spectacles en cours dans la ville, alors surtout parlez-en autour de vous !

Et vous, qu’êtes-vous allé(s) voir au festival ?

Be First to Comment

  1. Tu as de la chance de participer à ce festival ! J’aimerais un jour, pouvoir y aller aussi (même si je suis loin d’être une pro en théâtre) j’aime beaucoup cet art vivant. En tout cas, l’ambiance a l’air super (malgré tout ce que j’ai pu entendre aux infos ^^) Profites en bien alors ^^

    • Merci !
      Personnellement, je n’ai pas tant ressenti de tension ni subi la grève, je n’ai peut être pas été aux endroits touchés ou j’ai de la chance, je ne sais pas. En tout cas, tous les intermittents que j’ai croisés ont été aussi charmants et sympathiques que possible, et ce malgré la situation actuelle. Ils en sont d’autant plus méritants. 🙂
      J’espère que tu pourras un jour venir en profiter ! C’est une sacrée expérience que ce festival.
      Surtout qu’être baigné dans cette atmosphère fait que même ceux qui n’aiment pas forcément le théâtre ou sans plus pourraient bien se laisser tenter. Et il y a aussi des opérettes, du cirque, de la danse, de la musique… c’est très complet !

      • Ca a l’air très animé ! Un jour je me programmerais ça ^^ En attendant amuses toi bien surtout =)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :