#1| Le cas « Harry Potter and the cursed child » de John Tiffany et Jack Thorne

 

En préambule

Nouvelle rubrique du blog : « Le cas XXX » est un type d’article où la chronique sort de son cadre ordinaire de simple avis sur une oeuvre. C’est l’occasion pour moi de revenir plus ou moins brièvement sur un sujet en lien avec l’oeuvre et ce qui l’entoure, voir des sujets dont elle traite. Ce seront des articles toujours un peu plus longs qu’une chronique ordinaire, car j’aborde d’une part le sujet qui m’a interpellé avant de glisser comme toujours la chronique de l’oeuvre en tant que telle. Il est possible que je traite du même sujet sur plusieurs séries d’articles, une façon pour moi de mieux développer le sujet à travers des exemples (oeuvres) et des angles variés. Je mettrai en fin de chronique un rappel des autres articles parlant du même sujet.


harry-potter-and-the-cursed-child

Harry Potter and the cursed child
D’après un scénario et l’œuvre de J.K. Rowling
Ecrit par John Tiffany et Jack Thorne
Publié aux éditions Little Brown2016
Théâtre, Fantastique
17,98€, Grand Format/Hardback

Résumé :

« L’action de la pièce se déroule dix-neuf ans après les évènements du livre Harry Potter et les Reliques de la Mort et suit les aventures d’Harry Potter, désormais employé au Ministère de la Magie, et de son plus jeune fils, Albus Severus Potter. »


La pièce de théâtre « Harry Potter and the cursed child » aura fait beaucoup parlé d’elle. La promotion dont elle a joui a réveillé tous les (vieux et jeunes) fans. Le projet fait rêver : mettre en scène la magie de Poudlard sur un plateau de théâtre, face aux spectateurs, quelle belle invitation dans l’imaginaire de J.K. Rowling.

Ce billet va probablement être assez long mais je tenais à prendre le temps de vous expliquer toutes les raisons pour lesquelles j’étais divisée face à ce projet. Finalement la curiosité l’a emporté.

Continue Reading

Bérénice – Jean Racine

Bérénice - Jean Racine

Titre – Bérénice
Auteur – Jean Racine
Version – Originale, Française
Éditions – Le Livre de Poche, 2001
Genre – Théâtre, Tragédie


« Quoiqu’il aime Bérénice, Titus renonce à l’épouser parce que Rome interdit cette union de l’empereur et d’une reine étrangère. Mais lorsqu’il la confie à Antiochus, roi de Comagène, également amoureux d’elle, Bérénice refuse violemment de partir avec lui et, éperdue, implore Titus qui l’aime plus que jamais. »


Note globale :

9/10


Voilà quelque chose de nouveau sur le blog : une chronique sur une œuvre faisant partie des grands classiques de la littérature française. Parler de Bérénice est une chose complexe qui appelle des connaissances plus étendue que celles que j’ai encore. Aussi, ne trouverez-vous pas en ces lignes une analyse du texte, de l’œuvre placée au centre de son contexte historique et du genre littéraire ; mais plutôt j’essaierai de vous dire les sentiments que Bérénice m’a inspirés.

A la seule lecture d’Andromaque de Racine, le dramaturge a su conquérir mon cœur. Est-ce par la poétique qui se dégage des alexandrins, de sa plume maîtrisée où chaque mot compte et pèse aussi lourdement que la fatalité qui frappe ses héro(ïne)s ? Est-ce parce que les mythes grecques m’ont toujours intéressés ? Est-ce encore parce qu’il y a quelque chose de profondément majestueux dans les sentiments qu’inspirent les tragédies ? Ou parce que Racine, d’entre tous, maîtrise et élève le genre à un art à part entière ? Bérénice est un OVNI littéraire, même parmi les œuvres de Racine, et une véritable gageure tant sa simplicité ne renforce, en réalité, que la beauté du tragique. Je m’explique. Continue Reading