Skip to content

Catégorie : Les découvertes

Ici, je vous parle d’œuvres qui sont intéressantes par certains de leurs aspects mais que je n’ai pas non plus particulièrement appréciées. Elles apportent une réflexion intéressante sur un thème ou sont globalement bien composées. En revanche, il y a certainement des défauts ou des faiblesses qui ne m’ont pas tout à fait convaincu dans l’ensemble.

La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con – Sarah Sauquet

Je tiens à remercier les éditions Eyrolles pour m’avoir contacté et proposé de découvrir le coaching littéraire pour séduire en 7 étapes, composé par Sarah Sauquet, créatrice de la très chouette application « Un texte, un jour ».

Si je n’ai jamais été jusque-là attirée par les guides de bien être, quels qu’ils soient et malgré l’effet cocooning très plaisant qu’ils procurent, j’étais surtout curieuse par sa créatrice et par le principe de ce « Coaching littéraire pour séduire en 7 étapes » : se baser sur l’expérience des héros littéraires pour en ressortir des tendances et des conseils de séduction, l’idée était très amusante. Y retrouver des œuvres classiques que je n’aurais pas forcément encore lus a fini de me convaincre. Le ton léger et parfois plein d’humour le rend d’ailleurs agréable à lire. Du coup, c’était plutôt bien parti !

Leave a Comment

Your name de Makoto Shinkai

Dans la continuité de l’année dernière, je suis allée voir un nouveau film d’animation, encore une fois venu du Japon, Your Name. Il s’agit d’un film attendrissant et divertissant, qui charme par sa simplicité, sa légèreté et sa dose de drame.

Le postulat de départ est en effet assez cocasse : un garçon et une fille qui ne se connaissent ni d’Eve ni d’Adam, vivant dans des régions différentes du Japon et sans s’être jamais rencontrés, vont se voir soudain plongé dans la vie de l’autre en empruntant, certaines journées, le corps de ce/tte dernier/ère. On pourra évidemment penser au film Freaky Friday de Mark Waters ou encore au manga Dans l’intimité de Marie de Shuzo Oshimi, Your Name est un mélange des deux, puisque il met en scène à la fois l’aspect comique de la situation tout en n’oubliant pas une certaine dramatisation – que je vous laisserai découvrir en allant voir le film, bien sûr. 

Leave a Comment

Madeleine Project de Clara Beaudoux

C’est un livre particulier que le « Madeleine Project », réunissant une succession sagement ordonnée de tweets de la journaliste Clara Beaudoux. Relatant sa découverte peu commune dans la cave de son nouvel appartement, elle nous entraîne dans une aventure étonnamment humaine.

S’il fallait parler du livre en tant que tel, on pourrait questionner son utilité, ou plutôt sa nécessité, étant donné que son contenu est également accessible gratuitement depuis les réseaux sociaux. D’ailleurs, l’expérience proposée est découpée en plusieurs saisons, dont nous avons droit ici aux deux premières. Le reste devra être découvert directement en ligne ou dans un prochain ouvrage, s’il y en a. Les tweets sont agencés les uns après les autres, ceux contenant des images mis en avant. Rien d’extraordinaire, en somme, ou d’indispensable. Toutefois, que ce soit sur papier ou à l’écran, le charme opère de la même façon.

1 Comment

Voici venir les rêveurs d’Imbolo Mbue

Voici un livre de la rentrée littéraire américaine qui aura fait beaucoup parler de lui et dont on attendait la sortie française avec une certaine impatience. Pour premier roman, l’auteure propose un récit poignant d’une famille camerounaise venue aux Etats-Unis dans l’espoir d’y vivre leur propre American Dream. C’est un résumé un peu sommaire, qui ne dévoile rien de l’intérêt de ce roman, mais qui est bien son point de départ. Roman ambitieux, qui manque encore de maturité dans le traitement de son sujet, il n’en reste pas moins prometteur pour son auteure.

La chute des illusions, du fantasme de trouver ailleurs une herbe plus verte que chez soi, l’envie de quitter une situation précaire pour une vie de réussite sociale – le récit d’Imbolo Mbue s’appuie sur la personnalité pugnace de ses protagonistes pour raconter la lente agonie de leurs rêves. Ils s’y accrochent pourtant, durs comme fer, réalisant cependant que l’horizon occidental n’est pas aussi fleurissant qu’ils ne l’avaient imaginé. Pourtant, ils s’y habituent, petit à petit, confrontés tous les jours à une culture qui leur est opposée.

2 Comments

Phalène fantôme de Michèle Forbes

Pour premier roman, Michèle Forbes signe avec Phalène fantôme une belle promesse littéraire. La quatrième de couverture rend honneur au livre dont il délivre les clés principales : le roman parle en effet de vies ordinaires – ce que j’ai toujours apprécié – qu’il livre amoncelées, papillonnant entre le passé et le présent, plongé dans un contexte historique difficile. Un récit poignant qui m’aura laissé dans un état second, qui se prolonge, et me rend perplexe, mais charmée.

Leave a Comment
%d blogueurs aiment cette page :