Skip to content

Catégorie : Contemporain

Voici venir les rêveurs – Imbolo Mbue

(6/10) Voici un livre de la rentrée littéraire américaine qui aura fait beaucoup parler de lui et dont on attendait la sortie française avec une certaine impatience. Pour premier roman, l’auteure propose un récit poignant d’une famille camerounaise venue aux Etats-Unis dans l’espoir d’y vivre leur propre American Dream. C’est un résumé un peu sommaire, qui ne dévoile rien de l’intérêt de ce roman, mais qui est bien son point de départ. Roman ambitieux, qui manque encore de maturité dans le traitement de son sujet, il n’en reste pas moins prometteur pour son auteure.

La chute des illusions, du fantasme de trouver ailleurs une herbe plus verte que chez soi, l’envie de quitter une situation précaire pour une vie de réussite sociale – le récit d’Imbolo Mbue s’appuie sur la personnalité pugnace de ses protagonistes pour raconter la lente agonie de leurs rêves. Ils s’y accrochent pourtant, durs comme fer, réalisant cependant que l’horizon occidental n’est pas aussi fleurissant qu’ils ne l’avaient imaginé. Pourtant, ils s’y habituent, petit à petit, confrontés tous les jours à une culture qui leur est opposée.

2 Comments

Station Eleven – Emily St John Mandel

grand-prix-des-lectrices-elle-2017(8/10) Station Eleven est un roman étonnant de cette rentrée littéraire. Malgré un postulat initial qui aurait tout d’un blockbuster hollywoodien (et peut-être l’est-il un peu), l’auteure parvient à traiter son sujet d’une façon plutôt convaincante. S’efforçant de ne pas user d’effets littéraires, comme le cinéma userait des effets spéciaux, elle imagine avec efficacité les directions possibles que prendrait l’humanité si les fondations qu’elle a mis des siècles à se créer venaient à s’effondrer.

2 Comments

Petit Pays – Gaël Faye

(8/10) Je parlais précédemment du simili biopic qu’est Maintenant ou jamais de Joseph O’Connor, je vous présente à présent une simili autobiographie, quoi que très inspirée de l’enfance de l’auteur. Si Gabriel n’est pas tout à fait Gaël Faye, peut-être que son enfance lui ressemble assez pour expliquer une telle authenticité dans ce récit poignant et passionnant.

3 Comments

Maintenant ou jamais – Joseph O’Connor

grand-prix-des-lectrices-elle-2017

(9/10) Décidément, il y a quelque chose dans la plume irlandaise, un je-ne-sais-quoi qui me parle, m’interpelle, m’attire sensiblement. J’ai vraiment aimé me plonger dans ce roman aux faux airs de biopic si bien rodés que j’ai un instant cru que le groupe de musique existait. C’est un roman complet et fort, fort, fort bien écrit. En quelques mots, une très chouette découverte de ce Grand Prix des Lectrices Elle 2017 et de cette année 2016 !

2 Comments

Une nuit de Nata – Benoît Reiss

(5/10) Pas facile de vous parler d’une demie déception : de tous les livres présentés lors de la soirée des Rentrez des Indés durant laquelle des maisons d’édition indépendantes sont venues présenter une de leurs futures sorties, Une nuit de Nata faisait partie de mes préférées. Je m’étais en fait imaginée quelque chose d’assez différent, mais les souvenirs laissés de cette soirée ont sans doute rendu floues mes attentes. Au fond, à quoi m’attendais-je vraiment ?

3 Comments

Me before you (Avant toi) – Jojo Moyes (Livre & Film)

(4/10) On a tous des a priori nés de mauvaises expériences, de bouches-à-oreille fortement négatifs, ou même d’appréhension vis-à-vis de sujets ou d’un genre dont on redoute certains traitements malheureux. Les romans qu’on catégorise comme « romance » (peut-on vraiment parler de « genre littéraire » ?) font partie de ceux-là pour moi. Je m’y connais peu en romans mais j’ai eu l’occasion de voir beaucoup de films de comédies romantiques, principalement américaines.

Leave a Comment

Les cosmonautes ne font que passer – Elitza Gueorguieva

Prix du roman fnac 2016(7/10) Après le gros coup de cœur que j’avais eu l’année passée à l’occasion du prix littéraire distribué par la Fnac (voir Someone d’Alice McDermott), c’est avec le même enthousiasme que je me suis relancée dans l’aventure cette année. Et le hasard m’a fait plonger dans ce premier roman, au style littéraire particulier, mais auquel on finit par se faire rapidement, pour une autre vue du monde et à un moment aussi particulier et emblématique que lors de la chute de la guerre froide. Un roman assez court, intéressant de par son thème, et assez bien mené.

Leave a Comment

Délivrances – Toni Morrison

(9/10) Ce n’est pas le premier livre audio que j’écoute – mais c’est bien le premier roman contemporain que je découvre ainsi lu. Mes premiers essais furent consacrés à des romans jeunesses, et avaient été un succès. J’avais donc hâte de réitérer avec cette fois un texte fort et une auteure que je voulais absolument lire. Toni Morrison. Que ce soit l’expérience de l’audio livre comme du roman en tant que tel, j’ai été entièrement ravie de cette lecture hors du commun.

1 Comment

Phalène fantôme – Michèle Forbes

(7/10) Pour premier roman, Michèle Forbes signe avec Phalène fantôme une belle promesse littéraire. La quatrième de couverture rend honneur au livre dont il délivre les clés principales : le roman parle en effet de vies ordinaires – ce que j’ai toujours apprécié – qu’il livre amoncelées, papillonnant entre le passé et le présent, plongé dans un contexte historique difficile. Un récit poignant qui m’aura laissé dans un état second, qui se prolonge, et me rend perplexe, mais charmée.

Leave a Comment

L’homme de la montagne – Joyce Maynard

L’homme de la montagne
Écrit par Joyce Maynard
Publié par les éditions 10|18, 2015
Roman d’apprentissage, Polar Psychologique
8,10€, 360 pages


 

Résumé :
« Juin 1979, Californie du Nord. Rachel, 13 ans, et sa soeur Patty, 11 ans, sont délaissées par leurs parents : une mère souvent absente et un père volage. Leur quotidien ennuyeux est soudain interrompu par une affaire de meurtre en série que leur père, l’inspecteur Torricelli, est chargé de résoudre. Trente ans plus tard, Rachel, devenue romancière, raconte l’été qui a bouleversé leur vie.« 


Note globale :
6/10


Comme beaucoup, j’ai une wishlist qui s’alimente chaque jour de nouvelles œuvres qui me font très envie. Toutefois, lorsque je me rends en librairie, je ne pioche pas toujours dans cette liste. A vrai dire, j’aime mieux choisir sur l’instant, au gré de mon inspiration et de ce qui me tombe sous la main. C’est ainsi que je repars avec toujours plus de livres que mon intention initiale ; ce fut le cas pour L’homme de la montagne de Joyce Maynard. Roman d’apprentissage, polar psychologique, elle nous offre récit troublant qui joue sur la frontière du réel.

Leave a Comment
%d blogueurs aiment cette page :