Archives de catégorie : Adaptation

Divergente #3 Au-delà du mur – Robert SCHWENTKE

Attention : la chronique spoile allègrement le 3e film. Je vous recommande de le voir ou de le lire avant de vous intéresser à cette chronique écrite à chaud.


Précédemment sur White Pages :

Divergente #1 de Neil BURGER : Ayant vu le film avant le livre, mon imaginaire s’est involontairement basé sur ce premier pour visualiser les personnages, aussi ne pourrais-je dire s’ils correspondent. (…) Christina est mon personnage préféré. (…) L’adaptation a été très bien réussie. Je l’ai même préférée au livre, car elle  apporte un réajustement nécessaire : moins d’introspection, plus d’émotions dans les points clés, un scénario centré sur  l’intrigue sans laisser de côté ses personnages.

Divergente #2 de Robert Schwentke : J’ai clairement préféré le premier film au second, principalement à cause de l’introspection et de la romance qui deviennent étouffantes et par la faute d’un scénario bancal, peu crédible, et une absence totale de mise en scène. (…) Ce film ne ressemble à rien (…) Facile (…) Shailene Woodley et Miles Teller sauvent les meubles (…) Aucune explication, juste des phrases qui résonnent bien dans le vide (…) Une fin qui joue plus le spectaculaire que  logique ou même la crédibilité.


(4/10) Après le second volet, je n’étais pas vraiment sûre d’avoir envie de voir ce troisième film, surtout réalisé par Robert SCHWENKE. J’ai fini par me laisser tenter et je n’ai pas été très surprise de ne pas apprécier outre mesure.  En fait, je lui reproche les mêmes choses que pour Divergente 2 : un scénario bancal et mal fichu, une mise en scène bâclée (même si un peu mieux dans celui-ci), des personnages secondaires qui  deviennent des figurants (Christina en est le plus bel exemple).
Continuer la lecture de Divergente #3 Au-delà du mur – Robert SCHWENTKE

The Scorch Trials (L’Épreuve #2 : La Terre Brûlée) – Wes Ball

the scorch trials afficheThe Scorch Trials (L’Épreuve 2 : La Terre Brûlée)
Réalisé par Wes Ball
Sorti en 2015
Adaptation, Science-Fiction, Dystopie


Résumé :
« Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi : rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d’obstacles inimaginables. Plus de gouvernement, plus d’ordre… et des hordes de gens en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine. Les Blocards vont devoir unir leurs forces avec d’autres combattants pour pouvoir affronter WICKED et tenter de défier son immense pouvoir. »


Note globale :

6/10


Attention ! Si j’essaie toujours de ne pas spoiler l’œuvre dont je parle, il s’agit quand même d’un second volet. Je risque aussi de devoir un peu entrer dans les détails du second tome. Aussi, il est très probable que je parle d’événements du premier livre / film. Si vous ne l’avez pas encore vu, je vous recommande plutôt de vous reporter à la chronique du premier film ou du premier livre !


Pas étonnant que je me sente aussi rouillée, ma dernière chronique cinéma date de début Août. Aujourd’hui, je reviens pour vous parler d’une nouvelle adaptation d’un roman jeunesse dystopique. Dans ce cas, cependant, doit-on parler d’adaptation ou de réécriture ? Si The Scorch Trials porte le nom du second tome de la saga de James Dashner, elle n’en reste pas moins très éloignée. Incohérence ? Pas vraiment car dès le premier film, on pouvait remarquer une certaine tendance à s’éloigner du roman. Plusieurs modifications notables avaient été apportées au roman et le second volet continue à surfer sur la vague. Mais est-ce un mal ?
Continuer la lecture de The Scorch Trials (L’Épreuve #2 : La Terre Brûlée) – Wes Ball

The Maze Runner #1 (L'épreuve #1 : Le labyrinthe) – Wes Ball

Affiche_The Maze Runner

Titre – L’épreuve, volet 1 : Le Labyrinthe (The Maze Runner #1)
Réalisateur – Wes Ball
Adapté du roman – The Maze Runner #1 de James Dashner
Genre – Adaptation, Dystopie, Science fiction
Acteurs – Dylan O’Brien, Aml Ameen, Will Poulter, Kaya Scodelario, Thomas Brodie-Sangster, Ki Hong Lee, Blake Cooper (voir détails ici)


Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.


Note globale :

6/10


Sera-t-elle fidèle ? Les personnages, l’univers, correspondront-ils à notre imaginaire ? Y aura-t-il des raccourcis ? de la réécriture ? On se pose tous les mêmes questions quand on s’apprête à voir une adaptation d’une œuvre qu’on a appréciée : y retrouvera-t-on ce que nous y avions aimé ? De ce point de vue, je n’ai pas toujours approuvé les choix scénaristiques et même le casting ; mais détaché du livre et pris comme n’importe quel film de science-fiction dystopique jeunesse, The Maze Runner est un bon divertissement qui se laisse bien voir. Je m’explique. Continuer la lecture de The Maze Runner #1 (L'épreuve #1 : Le labyrinthe) – Wes Ball

Gone Girl – David Fincher

Gone GirlTitre – Gone Girl
Réalisateur – David Fincher
Année – 2014
Adapté du roman – Gone Girl de Gillian Flynn
Genre – Adaptation, Thriller
Acteurs – Ben Affleck, Rosamund Pike, Neil Patrick Harris (voir détails ici)


« A l’occasion de son cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de sa femme, Amy. Sous la pression de la police et l’affolement des médias, l’image du couple modèle commence à s’effriter. Très vite, les mensonges de Nick et son étrange comportement amènent tout le monde à se poser la même question : a-t-il tué sa femme ? »


Note globale :

7/10


Adapté du best-seller éponyme, Gone Girl faisait miroiter son arrivée à l’écran. La bande d’annonce était alléchante, et on s’est rapidement jeté dessus pour nous faire une idée du résultat. Par chance, je n’ai pas lu le livre, aussi ne craignais-je pas de m’ennuyer – quoi qu’il semble que le scénario ait été remanié à cet effet. Qu’est-ce que j’en ai pensé ? Globalement, j’ai trouvé le film réussi dans la façon dont il a été réalisé, dans la gestion du rythme et la, voire les, montées en puissance du suspense et ce, malgré un scénario qui, parfois, frôlait peut-être le grotesque, sans parler de sa linéarité. Je m’explique. Continuer la lecture de Gone Girl – David Fincher

Les Gardiens de la Galaxie – James Gunn

Les gardiens de la galaxie_affiche

Les Gardiens de la Galaxie
Réalisé par James GUNN
Interprété par Chris PRATT, Zoe SALDANA, Dave SAUTISTA (en voir plus)
Adaptation, Science Fiction, Aventure
2014


« Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être… « 


Note Globale :

6/10


J’avais pas mal de préjugés en allant voir Les Gardiens de la Galaxie. La bande d’annonce ne m’avait pas tellement convaincu mais étant assez amatrice des univers construits par Marvel, je tenais quand même à lui donner sa chance et me faire un avis dessus. A présent que c’est fait, je peux dire que sans être transcendée, j’ai néanmoins passé un moment bien sympathique en compagnie de la bande de joyeux lurons qui font office de héros. Continuer la lecture de Les Gardiens de la Galaxie – James Gunn

Anna Karénine – Joe Wright

affiche_annakarenine

Anna Karénine
Réalisé par Joe WRIGHT
Interprété par Keira KNIGHTLEY, Jude LAW, Aaron TAYLOR-JOHNSON, Matthiew MACFADYEN (en voir plus)
Adaptation, Drame, Romance
2012


 

« Russie, 1874, la belle et ardente Anna Karénine jouit de tout ce à quoi ses contemporains aspirent : mariée à Karénine, un haut fonctionnaire du gouvernement à qui elle a donné un fils, elle a atteint un éminent statut social à Saint-Pétersbourg. À la réception d’une lettre de son incorrigible séducteur de frère Oblonski, la suppliant de venir l’aider à sauver son mariage avec Dolly, elle se rend à Moscou. Au cours de son voyage, elle rencontre la comtesse Vronski que son fils, un charmant officier de la cavalerie, vient accueillir à la gare. Quelques brefs échanges suffisent pour éveiller en Anna et Vronski une attirance mutuelle…« 


Note Globale :

6/10


Joe Wright est un habitué des adaptations littéraires. Après avoir opté notamment pour Orgueil et préjugés et Reviens-moi, le réalisateur propose une adaptation du célèbre roman de Léon Tolstoï, Anna Karénine, avec encore une fois Keira Knightley en tête d’affiche, accompagnée d’autres acteurs déjà présents dans les films précédemment cités. Certes, retrouver ceux-ci a été plaisant – je pense à Matthew MacFayden qui dans O&P interprétait un Marc Darcy presque aussi bon que Colin Firth dans la version de 1995 -, on retrouve également les décors hauts en couleur, les bals et scènes en société où tant de choses grisantes se passent, les envolées romanesques quand les amants vivent pleinement leur amour et tout le mélodrame attendu. Anna Karénine est un film divertissant et plaisant à regarder, mais est-ce suffisant pour m’enflammer ? Pas vraiment. Continuer la lecture de Anna Karénine – Joe Wright

Maléfique – Robert Stromberg

Titre : Maléfique – Réalisateur : Robert Stromberg (Studio Disney) – Année : 2014 – Genre : Conte de fée, Action, Fantastique – Acteurs : Angélina Jolie, Elle Fanning, Sharlto Copley, Sam Riley (voir détails ici)

Maléfique

Avant d’être la sorcière que l’on connaît, Maléfique avait le cœur pur, mais une trahison la poussa à la vengeance le rendant plus noir que jamais.


Note globale :

6/10


Après le fiasco de Blanche Neige et le Chasseur (de Rupert Sanders, 2O12), j’étais sceptique quant aux adaptations de contes de fée, et plus particulièrement ceux dont nous connaissions les dessins animés réalisés par Disney. Certes, Maléfique est produite par les studios Disney, on pouvait donc s’attendre à ce que le film se rapproche sensiblement de la Belle au Bois Dormant de notre enfance. Et, c’est sans doute une des raisons qui m’ont permis d’apprécier le film. Continuer la lecture de Maléfique – Robert Stromberg

X-men : Days of future past – Bryan Singer

Titre : X-men : Days of Future Past – Réalisateur : Bryan Singer – Année : 2014 – Genre : Action, Adaptation, Science-Fiction – Acteurs : Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence (voir détails ici)

Xmen

« 10 ans après, les X-Men doivent voyager dans le temps pour changer un événement historique majeur qui menace aussi bien les humains que les mutants.« 


Note globale :

7/10


Diable que j’aime les films de super héros, en particulier ceux de Marvel. Je n’ai jamais lu les comics, certes, mais j’ai suivi la première version du dessin animé X-men étant petite et j’en ai toujours gardé un bon souvenir. Découvrir le premier X-men au cinéma m’a donc vraiment plu et le deuxième volet n’a fait que confirmer mon adhésion. Seulement, depuis, je n’ai pas trouvé autant de plaisir dans les X-men. Le troisième volet avait été une véritable déception, mais ce n’est rien face au nullissime et inutile X-men Origins : Wolverine. Continuer la lecture de X-men : Days of future past – Bryan Singer

Pompoko – Isao Takahata

Avertissement : cette chronique spoile l’histoire de Pompoko, il est donc recommandé de l’avoir vu – ou de ne pas craindre les spoilers.


(8/10) Des films de l’excellent réalisateur Isao Takahata, Pompoko est probablement le plus déroutant. Dans une veine complètement différente du film Le Tombeau des Lucioles et de Mes voisins les Yamada, ce film est, une fois de plus, la preuve du talent du cinéaste nippon, capable de faire varier ses styles et d’étonner, toujours, ses spectateurs.

Le DVD en main, on peut aisément s’imaginer voir un film pour enfants, léger, drôle, avec une morale écologique et de tolérance.  Mais, pas du tout. Ou enfin, pas tout à fait. Il est fort à parier qu’un enfant et un adulte n’y verront pas la même chose ni de la même façon. Et c’est ce qui fait la richesse de cette oeuvre. Continuer la lecture de Pompoko – Isao Takahata