Coeur de pierre – Gauthier & Almanza

(7/10 Coup de coeur) Tombée par hasard sur cette petite bédé dans le rayon jeunesse de la Bibliothèque Louise Michel, j’ai tout de suite été charmée par les dessins à l’aquarelle. La curiosité l’a ensuite emporté, j’ai été vraiment surprise par ce que je découvrais à l’intérieur : un mélange de poésie et de couleurs aux multiples contrastes. Une histoire charmante, mais inattendue.

En résumé, ce joli conte semble vous raconter l’histoire d’un amour entre deux êtres contraires : lui, l’enfant né avec un cœur de pierre, qui ne bat pas, est condamné à ne pas sourire ni aimer, rejeté par les siens, il vit dans la solitude ; elle, l’enfant née avec un cœur d’artichaut, généreux et fragile, est aimée de tous, choyée par tous. Quand elle rencontre l’enfant au cœur de pierre, elle en tombe éperdument amoureuse et tente de conquérir son cœur en lui offrant petit à petit chaque parcelle du sien.

Ainsi, c’est un récit qui paraît tout mignon, enfantin et léger mais qui aurait autrement pu rester banale. Car en vérité, cette bédé, estampillée jeunesse, est d’une tristesse rare pour un si jeune public – ce qui pose encore la question de ce dernier. Il faut aller jusqu’au bout du livre pour comprendre ce que je dis (et je ne voudrais pas vous gâcher la surprise). Pour ainsi dire, je ne recommanderai pas forcément Cœur de Pierre aux plus jeunes enfants, à moins d’être accompagné dans sa lecture.

Si, en effet, la légèreté est de mise, tant par la forme – avec ces couleurs chatoyantes, ce graphisme merveilleux qui rend l’ensemble un vrai délice à admirer – que par le fond – la poésie des vers qui énoncent joliment les faits avec un certain détachement fort bienvenu -, les dernières pages remettent tout en question, appellent un nouveau regard sur l’ensemble de la bédé. Et on comprend que, derrière ses airs de conte, Cœur de Pierre explique aussi l’importance des parents et l’éducation et de leur influence sur l’évolution de l’enfant et le chemin qu’il va suivre.

coeurdepierre-extrait2

A bien des égards, on pourrait rapprocher Cœur de Pierre au recueil de poèmes illustrés La triste fin du petit enfant huître de Tim Burton – l’aspect macabre en moins – tant par certains traits du dessin (mais pas l’univers graphique qui reste très différent) que par la forme poétique, les vers à la fois factuels et détachés, drôles, ironiques, tristes aussi mais sans aucune exagération – ce qui est, encore une fois, très appréciable.

Jérémie Almanza et Sévérine Gauthier nous délivrent donc une très belle bédé, dont la qualité du dessin et de l’histoire nous donnerait envie de poursuivre l’expérience et de voir leur collaboration continuer.


album-cover-large-18985Coeur de Pierre
Dessiné par Jérémie Almanza
Scénarisé par Sévérine GAUTHIER
Publiée par Delcourt, 2013
Jeunesse, Conte
9,95€ broché, 32p

Résumé :
« Il est né avec un cœur de pierre,
elle, avec un cœur d’artichaut…« 


Extraits : 

« Elle ouvrit sa poitrine et en sortit son cœur
et tandis qu’il battait dans le creux de sa main,
Elle fut étonnée de n’avoir pas plus peur
Au moment de l’offrir pour toujours à quelqu’un.« 

5 thoughts to “Coeur de pierre – Gauthier & Almanza”

Laisser un commentaire